Menu

Les pays africains comptent aborder l'accord céréalier et sa reprise au sommet Russie-Afrique


Rédigé le Jeudi 27 Juillet 2023 à 09:18 | Lu 114 fois Rédigé par



Les pays africains comptent aborder l'accord céréalier et sa reprise au sommet Russie-Afrique
Plusieurs pays africains ont l'intention de mettre sur la table l'accord céréalier, notamment une éventualité de le reprendre, au moment de rencontrer le chef du Kremlin à Saint-Pétersbourg où le sommet Russie-Afrique se déroule les 27-28 juillet, a affirmé à Sputnik Afrique le Président de l’Union africaine et dirigeant comorien.
Les pays africains comptent évoquer l'accord sur les céréales et la possibilité de le renouveler lors d'une rencontre avec le Président russe Vladimir Poutine à Saint-Pétersbourg, a déclaré à Sputnik Azali Assoumani, Président des Comores et de l'Union africaine (UA) qui est présent pour assister au sommet Russie-Afrique qui débute ce 27 juillet et prendra fin le 28 juillet.
"Les conséquences graves entament tout le monde entier surtout l'Afrique en matière socio-économique. Donc effectivement, on doit faire de ça la priorité. En fait, tout est prioritaire, si on dépose les armes, il n'y aura pas de problème. En attendant d'en arriver là, je pense que ce problème de céréales et d'engrais, c'est un problème qui touche tout le monde entier, que de ce côté-là, on va parler sur l'occasion à Saint-Pétersbourg, on va discuter avec Poutine pour voir comment on peut relancer cet accord-là", a-t-il indiqué.
M.Assoumani fait partie d'une délégation de dirigeants africains, qui ont déjà rencontré les Présidents Volodymyr Zelensky et Vladimir Poutine en juin, respectivement à Kiev et à Saint-Pétersbourg, pour discuter de propositions visant à résoudre le conflit.
L'initiative de paix africaine comporte dix points, notamment la fin du conflit par la voie des négociations, l'assurance de la désescalade des hostilités des deux côtés, et l'importance d'assurer les livraisons de céréales par la mer Noire, qui touche directement les pays africains, qui n'ont pas été soutenu par le Président Zelensky.
L'initiative de paix africaine  avait été annoncée à la mi-mai par le Président sud-africain et par la Fondation Brazzaville, organisatrice des préparatifs. L'accord sur les céréales a pris fin le 18 juillet, après que la Russie a notifié à Ankara, Kiev et l'Onu qu'elle s'opposait à son renouvellement.
Le Président russe Vladimir Poutine avait déjà fait remarquer que les conditions de l'accord contre la Russie n'avaient pas été respectées malgré les efforts de l'Onu parce que les pays occidentaux n'avaient pas l'intention de tenir leurs promesses.
M.Poutine a souligné à plusieurs reprises que l'Occident avait exporté la majeure partie des céréales ukrainiennes vers ses propres États et que l'objectif principal de l'accord, à savoir la fourniture de céréales aux pays dans le besoin, y compris les pays africains, n'avait jamais été atteint. Le deuxième sommet et forum économique Russie-Afrique se tiendra les 27 et 28 juillet à Saint-Pétersbourg. Sputnik Afrique est partenaire média de l'événement. Sputnik



Nouveau commentaire :