Menu

Inde : après le riz brisé, les expéditions de riz blanc non-basmati sont désormais suspendues


Rédigé le Dimanche 23 Juillet 2023 à 07:58 | Lu 128 fois Rédigé par



Inde : après le riz brisé, les expéditions de riz blanc non-basmati sont désormais suspendues

L’Inde est le premier exportateur mondial de riz. De fait, les restrictions commerciales mises en place par le pays asiatique affectent le commerce mondial de la céréale.

L’Inde a décidé le jeudi 20 juillet de suspendre jusqu’à nouvel ordre les expéditions de riz blanc non-basmati sur le marché international. L’annonce a été faite dans un communiqué du ministère indien de la Consommation, de l’Alimentation et de la Distribution publique rapporté par Reuters.

Selon les autorités, cette nouvelle mesure vise à assurer une disponibilité suffisante de la denrée dans un contexte où les pluies de moussons tardives, mais abondantes ont causé des dommages importants aux cultures. Elle devrait en outre permettre d’atténuer la hausse des prix au détail de la denrée sur le marché local. Ils ont en effet grimpé de 11,5 % au cours des 12 derniers mois.

Alors que dans le pays asiatique une interdiction frappant les expéditions de riz brisés est en vigueur depuis le 9 septembre 2022, les autorités anticipent désormais une réduction de près de 45 % des exportations totales de la filière indienne évaluée à 22 millions de tonnes par an. Ceci dans un contexte où le riz brisé et le riz blanc non-basmati comptent pour 10 millions de tonnes dans les envois de riz indien sur le marché international. 

Plus largement, cette nouvelle restriction commerciale de l’Inde suscite des craintes d’une nouvelle inflation sur les marchés alimentaires mondiaux où le niveau élevé des cours du riz constituait déjà une préoccupation  pour la communauté internationale.

« L’interdiction soudaine des exportations serait très douloureuse pour les acheteurs qui ne peuvent remplacer les cargaisons. L’Inde perturberait le marché mondial du riz beaucoup plus rapidement que l’Ukraine ne l’a fait sur le marché du blé avec l’invasion de la Russie », a déclaré Krishna Rao, président de la Rice Exporters Association (TREA). Il faut noter qu’en Afrique, le Togo, le Cameroun, le Sénégal, le Bénin, la Côte d’Ivoire et le Nigeria comptent parmi les principaux acheteurs de riz non-basmati d’Inde. Ecofin




Nouveau commentaire :