Menu

Madagascar : vers la création d'une banque postale


Rédigé le Mardi 6 Juin 2023 à 10:54 | Lu 277 fois Rédigé par



Madagascar : vers la création d'une banque postale

Le secteur africain de la poste est en pleine mutation, poussée notamment par l’accélération de la transformation numérique. Les acteurs du secteur veulent se transformer et se repositionner sur le marché afin de rester compétitifs.

Le gouvernement malgache travaille sur la création d’une filiale bancaire de la Paositra Malagasy (PAOMA). Le projet devrait permettre d’étendre les activités financières de la poste de Madagascar et promouvoir l’inclusion financière. Il a été présenté dans le dernier rapport d’activités mensuel du ministère du Développement numérique, de la Transformation digitale, des Postes et des Télécommunications (MNDPT), devant l’Assemblée nationale.

Le lancement officiel de la banque postale est subordonné à l’obtention d’un agrément auprès de la Commission de supervision bancaire et financière (CSBF). Le gouvernement prévoit d’opérationnaliser 28 agences avant la fin de l’année. Plus de 250 agences sont prévues pour couvrir toute l’île.

Le 18 mai 2022 le gouvernement malagasy a décidé de la création de la banque postale. Son modèle économique a été validé le 18 avril dernier. Le capital de la nouvelle entité sera détenu par la PAOMA à hauteur de 65% et par la Société nationale des participations (SONAPAR) à hauteur de 35%.

La création de la banque postale s’inscrit dans le cadre du processus de modernisation de la Paositra Malagasy. « Si avant, la poste se contentait des services de messageries, aujourd’hui ce domaine est très avancé, la poste se doit de diversifier ses activités et moderniser ses offres », a déclaré Andry Rasoanaivo, secrétaire général du MNDPT. La PAOMA fournit déjà des services financiers via Paositra Money.

Outre l’inclusion financière, la création de la banque postale devrait permettre d’accélérer les ambitions de transformation numérique du gouvernement malgache. En avril 2022, l’exécutif a décidé de digitaliser les paiements des dépenses publiques, y compris les salaires et les indemnités des agents de l’Etat, les bourses à l’université…Ecofin




Nouveau commentaire :