Menu

La Guinée demande justice lors du retour du corps d'un jeune tué en France


Rédigé le Vendredi 30 Juin 2023 à 09:32 | Lu 122 fois Rédigé par



La Guinée demande justice lors du retour du corps d'un jeune tué en France
Le corps du jeune Guinéen de 19 ans tué lors d'un contrôle routier le 14 juin dans le sud-ouest de la France a été reçu mercredi soir à Conakry par sa famille et les autorités qui ont demandé à ce que justice se fasse.
Le corps du jeune Guinéen de 19 ans tué lors d'un contrôle routier le 14 juin dans le sud-ouest de la France a été reçu mercredi soir à Conakry par sa famille et les autorités qui ont demandé à ce que justice se fasse, a constaté un journaliste de l'AFP.
 
"C'est avec une grande émotion que nous recevons le corps du jeune Alhoussein. Le chef de l'Etat avait promis qu'on ramènerait le corps ici en Guinée pour qu'il y ait un enterrement digne, ce qui est fait par la grâce de Dieu", a dit le ministre des Affaires étrangères Morissanda Kouyaté à son arrivée à l'aéroport.
"Les conditions dans lesquelles il a trouvé la mort seront élucidées. La Guinée tient à ce que la justice fasse tout son travail en France, pour élucider les conditions dans lesquelles il est décédé", a-t-il ajouté.
C'est "un être cher qui vient de partir, un enfant chéri", a dit le père du jeune homme tué, Fodé Camara, qui a remercié les autorités de se tenir aux côtés de la famille.
Vidéo associée: Trois activistes devant la justice en Guinée : leurs avocats dénoncent un "procès politique" (Dailymotion)
Le policier français, un brigadier de 52 ans, auteur du tir mortel a été inculpé mercredi pour homicide volontaire, "avec une interdiction de détention d'arme et une interdiction d'exercice professionnel", a annoncé la procureure de la République d'Angoulême.
 
 



Nouveau commentaire :