Menu

"L’unité irremplaçable de la CEDEAO" doit être préservée, préconise l’Union africaine


Rédigé le Lundi 5 Février 2024 à 12:51 | Lu 1017 fois Rédigé par



"L’unité irremplaçable de la CEDEAO" doit être préservée, préconise l’Union africaine
Alors que le Burkina, le Niger et le Mali ont annoncé leur décision de sortir de la CEDEAO, l’Union africaine engage "les leadeurs africains à intensifier le dialogue" entre l’organisation et les dirigeants de ces trois pays.
L'Union africain appelle au dialogue sur fonds du retrait de la CEDEAO avancé récemment par le Mali, le Burkina Faso et le Niger.
Moussa Faki Mahamat, Président de la commission de l’UA, dit apprendre avec "un profond regret" l’annonce du trio et prône le "dialogue fraternel, loin de toutes les interférences extérieures d’où qu’elles viennent".
"L’unité irremplaçable de la CEDEAO" doit être préservée, selon lui.
Le 28 janvier, le Mali, le Niger et le Burkina Faso avaient déclaré vouloir quitter la CEDEAO. Une décision motivée en partie par le trouble jeu de l’organisation autour d’une potentielle intervention au Niger, comme l’expliquait récemment à Sputnik  Tarno Mamane, de l'Université Abdou-Moumouni de Niamey.
Selon les textes de la CEDEAO, un délai d’un an est imposé avant qu'un retrait ne puisse prendre effet. Sputnik



Nouveau commentaire :