Menu

Ces pays africains sont en attente d’engrais russes bloqués dans des ports européens


Rédigé le Lundi 23 Octobre 2023 à 11:19 | Lu 156 fois Rédigé par



L’expédition d’engrais russes vers le Nigeria et le Zimbabwe piétine en raison de la position des pays européens et malgré la fin de toutes les procédures requises, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères.
"La livraison de trois cargaisons d’engrais russes vers le Nigeria (34.000 tonnes), le Zimbabwe (23.000 tonnes) et le Sri Lanka (55.000 tonnes) n’a toujours pas eu lieu bien que toutes les procédures préparatoires aient été achevées". Ces produits sont retenus dans des ports européens, a déclaré le 22 octobre le ministère russe des Affaires étrangères.
"Plus de 96.000 tonnes d'engrais destinées à être transférées vers les pays dans le besoin restent dans les ports de Lettonie, d'Estonie et de Belgique", a-t-il précisé.
La diplomatie russe appelle à débloquer ces produits et à les expédier en temps opportun vers les pays qui en ont besoin.
En septembre 2022, Moscou a proposé d’envoyer 262.000 tonnes de ses engrais minéraux retenus dans des ports de Lettonie, d'Estonie, de Belgique et des Pays-Bas vers les pays en développement. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du mémorandum Russie-Onu sur la normalisation des exportations agricoles russes valable jusqu'en 2025.
"Les représentants de l'Onu et le Secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres en personne, ont soutenu cette initiative et ont promis d'aider à sa mise en œuvre", rappelle le communiqué.
Seuls deux pays ont pu recevoir les lots d’engrais russes  conservés en Europe: le Malawi (20.000 tonnes) le 6 mars et le Kenya (34.000 tonnes) le 31 mai.
En août dernier, l’Afrique du Sud, par la voix du porte-parole de son Président, avait déjà appelé à débloquer les engrais  pour qu’ils se retrouvent sur le marché mondial.
Peu avant, plusieurs autres pays africains avaient également invité l’Onu à agir concrètement pour débloquer les engrais russes, à l’issue d’une rencontre des dirigeants de l'Initiative de paix africaine avec Vladimir Poutine.
Les engrais ne font pas l’objet de sanctions adoptées par l’Occident contre la Russie, mais ils ne peuvent pas sortir des ports européens à cause des restrictions imposées sur les moyens de transport et de paiement. Dès fin 2022, le Président russe a annoncé que Moscou était prêt à livrer gratuitement ces fertilisants aux pays dans le besoin. Sputnik



Nouveau commentaire :