Menu

OR ; Le Sénégal reçoit de nouveaux investissements du canadien Thor Explorations pour l’exploration de l’or


Rédigé le Jeudi 4 Avril 2024 à 11:02 | Lu 117 fois Rédigé par



OR ; Le Sénégal reçoit de nouveaux investissements du canadien Thor Explorations pour l’exploration de l’or

Au Sénégal, le secteur extractif représente moins de 5 % du PIB et moins de 10 % des recettes publiques. Bien exploité, le potentiel minier du pays peut contribuer à augmenter cette part.

Thor Explorations a annoncé le 3 avril l’acquisition de deux nouvelles licences pour l’exploration de l’or dans le sud-est du Sénégal. Selon la compagnie canadienne, les permis Douta-Ouest et Sofita sont respectivement contigu et situé à 20 km au sud de son projet aurifère phare dans le pays, Douta.

Thor a pris 70 % d’intérêts dans Douta-Ouest en contrepartie de 120 000 $ à payer en deux tranches à l’actuel propriétaire Birima Gold. La compagnie canadienne financera le développement de l’actif jusqu’à l’étude de préfaisabilité pour gagner 10 % d’intérêts en plus. À cette étape, Birima devra contribuer à financer le projet ou céder 5 % d’intérêts, laissant donc 85 % au total à Thor. Le gouvernement sénégalais détiendra 10 %.

Pour la licence Sofita, un programme d’exploration de 300 000 $ et le paiement de 20 000 $ à Sofita Services & Logistiques permettront à Thor Explorations de prendre 80 % d’intérêts dans le projet. L’actuel propriétaire et le gouvernement sénégalais conserveront chacun 10 % d’intérêts.

Notons qu’avec ces investissements, Thor Explorations renforce sa présence dans un secteur aurifère sénégalais en pleine croissance. La société canadienne devrait publier cette année une étude de préfaisabilité pour le projet Douta, qui hébergerait près de 2 millions d’onces d’or.

Si le Sénégal compte actuellement deux mines industrielles d’or, plusieurs projets en développement laissent entrevoir une hausse de la production à moyen terme. En septembre 2023, le canadien Fortuna Silver Mines a racheté le projet Diamba Sud, capable de livrer 715 000 onces sur 7,5 ans selon une étude, et prévoit dépenser 9,2 millions $ dans l’exploration au Sénégal en 2024. Endeavour Mining devrait aussi boucler d’ici fin juin un agrandissement de la plus grande mine du pays, Sabodala-Massawa, afin de produire davantage d’or.

Pour rappel, le secteur extractif sénégalais, dominé par l’exploitation minière, représente 4,5 % du PIB en 2022, ainsi que 7 % des recettes de l’État et 32 % des revenus d’exportations. L’or, l’acide phosphorique et les sables minéraux sont les principaux produits miniers exportés. Ecofin




Nouveau commentaire :