Menu

Moscou attaquée par des drones : des dégâts «mineurs», deux blessés légers


Rédigé le Mardi 30 Mai 2023 à 12:09 | Lu 99 fois Rédigé par


C'est la seconde fois que la capitale russe est visée depuis le début de la guerre en Ukraine. Kiev a assuré n'avoir aucun «lien direct» avec cette attaque.


L'attaque de drones contre Moscou, la plus massive depuis le début du conflit en Ukraine en février 2022, intervient après plusieurs jours de frappes meurtrières contre Kiev, où une personne a encore été tuée dans la nuit de lundi à mardi. Si l'attaque sur Moscou n'a fait que deux blessés légers et causé des dégâts «légers», selon les autorités, cet assaut sur la capitale russe très protégée et éloignée du front devrait avoir un fort impact psychologique en Russie.

Selon Dmitri Peskov, le président russe Vladimir Poutine a été tenu «
informé en direct par le ministère de la Défense, le maire de Moscou, le gouverneur de la région de Moscou et le ministère des Situations d'urgence». «Il n'y a aucune menace pour les habitants de Moscou et de (sa) région», a-t-il assuré. L'ensemble des huit drones ont été neutralisés par des batteries de défense antiaérienne et des moyens de guerre électronique, a affirmé le ministère russe de la Défense.

Valentin Iémélianov, qui habite dans le sud-ouest de Moscou, près de l'un des points d'impact, a déclaré à l'AFP qu'il n'y avait «
pas de panique» dans son quartier, estimant que la défense antiaérienne russe «fonctionne bien». «Ça nous rassure», a dit ce quinquagénaire, tout en affirmant ne pas être «surpris» de cette attaque en raison de l'escalade du conflit. L'AFP a vu un immeuble dont plusieurs vitres avaient volé en éclats et dont l'accès était barré par un cordon policier. Certains habitants évacués sirotaient du thé dans une école située à proximité en regardant un vieux film soviétique. «Tous les services d'urgence de la ville sont sur place (...) Personne n'a été grièvement blessé jusqu'à présent», a affirmé le maire de la capitale russe, Sergueï Sobianine, sur Telegram.

Figaro



Nouveau commentaire :