Menu

Les BRICS discutent de l’utilisation d’une devise alternative au dollar


Rédigé le Vendredi 2 Juin 2023 à 12:54 | Lu 121 fois Rédigé par



Les BRICS discutent de l’utilisation d’une devise alternative au dollar
Les pays membres des BRICS discutent de la possibilité de lancer une devise alternative au dollar. Les ministres des Affaires étrangères du groupe ont examiné ce sujet lors de leur rencontre de ce 1er juin en Afrique du Sud.
️L’utilisation d’une devise alternative au dollar a été parmi les sujets évoqués ce 1er juin lors d'une rencontre des ministres des Affaires étrangères des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) au Cap, a annoncé la ministre sud-africaine, Naledi Pandor. Il est prévu de renforcer le rôle de la banque des BRICS, a-t-elle expliqué lors d'une conférence de presse. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a, pour sa part, annoncé que les pays membres BRICS étaient en train de formuler une approche commune concernant l'élargissement de leur groupe économique.

"Nous avons discuté aujourd'hui de cette question. J'en ai parlé avec le ministre saoudien des Affaires étrangères. Quant à la position des BRICS [à l'égard de l'élargissement, ndlr], elle est en train d'être formulée. Les sherpas nous ont informé des résultats qu'on a obtenus jusqu'ici", a indiqué M.Lavrov.
 

Plusieurs pays ont récemment exprimé leur désir de rejoindre les BRICS: l'Argentine, l'Iran, l'Arabie saoudite, l'Égypte, l'Indonésie et la Turquie.
Mme Pandor a confirmé que les BRICS n'avaient pas encore adopté le concept d'élargissement proposé par les sherpas, tout en notant qu'ils avaient réalisé un gros travail lors des entretiens au Cap. Elle a espéré que le document serait prêt pour le sommet des BRICS en août.
"Nous avons examiné de nombreuses questions internationales, y compris les relations entre les BRICS et les pays africains visant à appuyer leur croissance inclusive", a déclaré la ministre sud--africaine. 
Selon Mme Pandor, le nombre de domaines où les pays membres des BRICS peuvent collaborer a augmenté. Les ministres ont discuté de nombreux sujets: le travail avec des handicapés ou les petites et moyennes entreprises, a ajouté la ministre sud-africaine.
Prié de commenter les informations sur l'éventuel transfert du prochain sommet des BRICS en Chine au lieu de l'Afrique du Sud, M.Lavrov a donné une réponse ironique:
"Si je comprends bien, cette information a été publiée par un seul tabloïd anglais. Mais je ne lis pas de journaux anglais".
Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov avait précédemment indiqué que les informations concernant l'organisation du prochain sommet des BRICS en Chine étaient fausses, appelant à les ignorer.
Cette année, les BRICS organisent leur 15e sommet, lequel aura lieu en août à Johannesburg, en Afrique du Sud. Sputnik
 
 
 
 
 



Nouveau commentaire :