Menu

Lancement d’un projet d’habitats écologiques adaptés au climat à Podor


Rédigé le Dimanche 16 Juin 2024 à 14:19 | Lu 363 fois Rédigé par


Lancement du projet "Maadi bakkeere Fuuta" à Podor pour promouvoir des habitats écologiques adaptés aux conditions climatiques du nord du Sénégal. Initiative innovante pour une meilleure gestion environnementale et formation des jeunes en écoconstruction.


Un projet innovant visant à promouvoir des habitats adaptés aux conditions climatiques de la région nord du Sénégal a été lancé samedi à Podor, avec pour objectif une meilleure gestion de l’environnement, selon l’APS.

Intitulé “Maadi bakkeere Fuuta” (construire avec le banco du Fouta), ce projet ambitionne d’adapter les habitations aux conditions climatiques locales. La cérémonie de lancement a été présidée par Abdoul Aziz Ndiath, secrétaire général du conseil départemental de Podor.

Porté par le conseil départemental de Podor, en partenariat avec l’ONG Le Partenariat et la coopération Luxembourgeoise, ce projet est considéré comme futuriste et novateur. "Il s’inscrit dans un cadre global de gestion de l’environnement. ‘Maadi bakkeere Fuuta’ utilise l’argile pour fabriquer des briques compressées, adaptées aux conditions climatiques de la zone," a expliqué Abdoul Aziz Ndiath.

Il a souligné que "les bâtiments conventionnels contribuent à hauteur de 40% aux émissions de gaz à effet de serre. Dans cette zone sahélienne du Sénégal, il est crucial de promouvoir des habitations écologiques, confortables et bénéfiques pour la santé des populations."

Ce projet, d'une durée d'un an, vise également à encourager les entreprises locales à collaborer avec les centres de formation professionnelle du département de Podor pour développer des compétences en écoconstruction, notamment en techniques de construction en briques de terre comprimée, comme l'a indiqué Nicolas Dupuy, directeur technique de l’ONG Le Partenariat.

La mise en œuvre de ce projet permettra de former les jeunes à divers métiers du bâtiment, les rendant ainsi plus autonomes et capables de rester dans leur région d'origine, a déclaré Mamadou Malick Sy, porte-parole des entrepreneurs.

‘Maadi bakkeere Fuuta’ représente également une opportunité pour les centres de formation en renforçant leur volet pratique, contribuant ainsi à améliorer la crédibilité des établissements d’enseignement technique et professionnel, a noté Moussa Dione, chef du centre départemental de formation professionnelle “Galaye Ndiaye” de Podor.


 



Nouveau commentaire :