Menu

La Côte d’Ivoire démarre la production d’hydrocarbures de son plus important champ offshore


Rédigé le Lundi 28 Août 2023 à 10:48 | Lu 136 fois Rédigé par



La Côte d’Ivoire démarre la production d’hydrocarbures de son plus important champ offshore
La Côte d’Ivoire a commencé la production de pétrole et de gaz naturel dans le champ offshore Baleine, le plus grand gisement d’hydrocarbures du pays. Assuré par la multinationale ENI et jugé novateur, le projet est censé alimenter le marché intérieur en électricité et renforcer le rôle du pays comme hub énergétique.
Une étape importante pour le secteur d’hydrocarbures  de la Côte d’Ivoire. Le 27 août, la production de pétrole et du gaz a démarré dans le champ Baleine, selon le communiqué du ministère ivoirien des Mines, du Pétrole et de l’Énergie.
La production est assurée par le groupe italien ENI avec son partenaire ivoirien Petroci Holding. Situé en eaux profondes au Sud-Est du pays, le champ Baleine est à ce jour la plus grande découverte d’hydrocarbures dans le bassin sédimentaire ivoirien, souligne le ministère. Ses ressources sont estimées à 2,5 milliards de barils de pétrole brut et à 3.300 milliards de pieds cubes de gaz naturel (93 milliards de mètres cubes).
De plus, il s’agit du premier projet de production sans émissions de gaz naturel à effet de serre en Afrique. Début août, Mamadou Sangafowa Coulibaly, ministre des Mines, du Pétrole et de l’Énergie, l’a qualifié de novateur  et éco-responsable. "La totalité de la production de gaz naturel du champ Baleine est acheminée à terre par un gazoduc nouvellement construit, ce qui permettra à la Côte d’Ivoire de répondre à la demande du marché intérieur de l’électricité, de faciliter l’accès à l’énergie et de renforcer son rôle de hub énergétique dans la sous-région", selon le communiqué.
Le pétrole a été découvert à Baleine en 2021, et le gaz en 2022. Pour la phase initiale, l’unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO) va traiter 15.000 barils de pétrole par jour et environ 25 millions de pieds cubes (700.000 mètres cubes) par jour de gaz naturel associé. Dans le futur il est prévu d’augmenter le niveau de production de pétrole de 10 fois. Sputnik



Nouveau commentaire :