Menu

LES 14 RECOMMANDATIONS ISSUES DU CONSEIL INTERMINISTÉRIEL


Rédigé le Mardi 23 Mai 2023 à 20:20 | Lu 229 fois Rédigé par



LES 14 RECOMMANDATIONS ISSUES DU CONSEIL INTERMINISTÉRIEL

Le Premier ministre, Amadou BA, a présidé un Conseil interministériel sur la gestion et la prévention des inondations pour l’hivernage à venir, de 10 heures passées à 15 heures, ce mardi 23 mai, à la Primature, en présence des différents départements et services concernés. Au terme duquel, quatorze (14) recommandations fortes ont été formulées. Celles-ci se déclinent en quatorze (14) points. Que voici :

1 - Le ministre de l’Assainissement devra finaliser et rendre disponible la cartographie des zones inondables au plus tard en fin juin 2023.

2 - Le ministre de l’Assainissement prendra les mesures nécessaires pour s’assurer de la finalisation et de la bonne conduite des opérations pré-hivernage (curage de canaux, faucardage de bassins et réceptacles, entretien de lacs et marigots, entretien et maintenance des matériels et équipements de pompage), au plus tard fin juin 2023.

3 - Les ministres des Transports terrestres, de l’Urbanisme et des Collectivités territoriales, veilleront à l’enlèvement régulier des ordures ménagères pour éviter d’impacter les réseaux et ouvrages ainsi qu’au désensablement régulier de la voirie et à la dépose des résidus.

4 - Les ministres de l’Intérieur et de l’Assainissement procéderont au recensement exhaustif de tout le matériel de pompage antérieurement acquis et devront prévoir un dispositif de ramassage après l’hivernage (le 15 juin 2O23 pour le recensement et fin novembre 2023 pour le ramassage du matériel).

5 - Les ministres de l’Intérieur, de l’Assainissement et de l’Urbanisme veilleront : d’abord, à la préservation des voies et exutoires d’eaux pluviales ; ensuite à finaliser le recensement des cas d’occupation des voies naturelles des eaux pluviales et des zones basses à Dakar et à l’étendre aux agglomérations urbaines des autres régions ; et enfin à assurer un pré-positionnement des motopompes de grande capacité sur les points endémiques déjà identifiés.

6 - Le ministre de l’Energie assurera l’installation diligente de descentes électriques pour le pompage partout où c’est nécessaire durant toute la période hivernale.

7 - Le ministre des Finances et le ministre de l’Assainissement diligenteront la mise à disposition des moyens prévus dans le cadre de la Matrice d’actions prioritaires qui sert également à appuyer des structures comme la BNSP, le SNH, la DPC, l’ONAS et l’ANACIM entre autres.

8 - Le ministre de l’Assainissement et le ministre des Collectivités territoriales prendront des dispositions spéciales de gestion des eaux pluviales pour les cités religieuses, en perspective du Magal et du Gamou.

9 - Les ministres de l’Intérieur, des Infrastructures, de l’Assainissement, de la Santé et de l’Environnement accorderont une attention particulière à tous les points critiques jouant un rôle stratégique sur les plans économique, social, environnemental et de la mobilité urbaine et interurbaine.

10 - Les ministres des Infrastructures, de l’Urbanisme, du Développement communautaire prendront les dispositions utiles pour accélérer les travaux en cours susceptibles d’impacter la gestion de l’hivernage 2023, à défaut, mettront en place des mesures transitoires palliatives sur les sites concernés.

11 - Les ministres des Finances, de l’Assainissement et de la Jeunesse procéderont, pour la durée de l’hivernage, à un recrutement de volontaires de la prévention et de la gestion des inondations dans le cadre du programme XEYU NDAW NI et des volontaires du Service civique national.

12 - Les ministres de l’Intérieur, des Collectivités territoriales et de la Jeunesse travailleront à développer la culture du risque en matière d’inondation chez les communautés à travers un dispositif de mobilisation, de communication, de sensibilisation et d’alerte précoce. Ils accompagneront les Collectivités territoriales dans l’élaboration de plans de contingence.

13 - Le ministre des Finances renforcera les moyens financiers des structures opérationnelles (BNSP, ANACIM, ONAS, ADM, APIX) pour améliorer leur niveau d’équipement et leurs capacités d’intervention. Il prendra les dispositions appropriées pour résorber les arriérés de factures dus aux entreprises intervenant sur les travaux de prévention des inondations.

14 - Le ministre de l’Assainissement veillera à l’exécution dans les délais, par les entreprises, des travaux et en relation avec le ministre des Finances au règlement des factures selon le niveau d’exécution.
Emedia

 

 

 




Nouveau commentaire :