Menu

Enseignement Supérieur au Sénégal : Débat sur la Pertinence des Cours en Ligne


Rédigé le Samedi 25 Novembre 2023 à 12:37 | Lu 153 fois Rédigé par



La décision récente du ministre de l'Enseignement supérieur, le professeur Moussa Baldé, de conclure l'année universitaire avec des cours en ligne a suscité un vif débat au Sénégal. Alors que cette mesure vise à adapter le système éducatif aux défis posés par la situation actuelle, elle a été accueillie avec scepticisme par de nombreux acteurs du milieu universitaire.

Le secrétaire général national du Conseil Sénégalais des Universitaires (CS), David-Célestin Fay, a exprimé son désaccord avec cette approche, mettant en avant la nécessité de maintenir l'enseignement en présentiel. « Les cours à distance ne peuvent pas remplacer l'interaction et l'engagement que procure l'enseignement en présentiel », affirme M. Fay. Selon lui, la décision du ministre ne tient pas compte de la réalité des universités sénégalaises, où les infrastructures et l'accès aux technologies numériques sont souvent limités.

Cette position est partagée par Aliou Diallo, président de l'amicale des étudiants de la faculté de médecine de l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD). « Pour nous, étudiants, la qualité de notre formation est en jeu. Les cours en ligne ne peuvent pas fournir l'expérience pratique et les interactions nécessaires, en particulier dans des domaines aussi cruciaux que la médecine », explique M. Diallo.

Malgré les assurances du ministère de l'Enseignement supérieur sur l'efficacité des cours en ligne, les inquiétudes demeurent quant à leur mise en œuvre effective. Les étudiants et les enseignants soulignent les défis liés à l'accès inégal aux ressources numériques, ainsi qu'aux différences dans les conditions d'apprentissage à domicile.

En réponse à ces préoccupations, le ministère a souligné l'importance de s'adapter aux circonstances extraordinaires et a mis en avant les efforts déployés pour améliorer l'accès aux outils numériques. Cependant, le débat se poursuit sur la manière de concilier la nécessité de continuer l'enseignement avec la garantie d'une éducation de qualité pour tous les étudiants.

Ce débat soulève des questions fondamentales sur l'avenir de l'enseignement supérieur au Sénégal, dans un contexte où la pandémie de COVID-19 a accéléré la transition vers le numérique. Alors que les universités s'efforcent de s'adapter, la communauté universitaire reste divisée sur la meilleure voie à suivre pour assurer une éducation équitable et efficace.

Le dialogue entre le ministère, les universités, les enseignants et les étudiants s'avère crucial pour élaborer une stratégie qui réponde aux besoins de tous. La situation actuelle offre une occasion unique de repenser l'enseignement supérieur au Sénégal et d'explorer de nouvelles méthodes pédagogiques adaptées aux réalités du XXIe siècle.




Nouveau commentaire :