Menu

Transparence et Responsabilité : Le Président Bassirou Diomaye Faye Ordonne la Publication des Rapports des Organes de Contrôle des Cinq Dernières Années


Rédigé le Mercredi 17 Avril 2024 à 22:40 | Lu 223 fois Rédigé par


Le président Bassirou Diomaye Faye annonce la publication des rapports des organes de contrôle des cinq dernières années, démontrant son engagement envers la transparence et la responsabilité dans l'administration publique du Sénégal.


Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a pris la décision, ce mercredi, de demander aux organes de contrôle de publier leurs rapports respectifs des cinq dernières années.

Dans cette optique, le chef de l’État a chargé le ministre de la Justice, garde des Sceaux, de finaliser avant le 15 mai 2024 un projet de loi sur la protection des lanceurs d’alerte. Il a également ordonné la mise en place, au-delà des audits et vérifications périodiques dans les ministères, d'inspections annuelles dans les institutions constitutionnelles.

"Le président de la République a déjà donné des instructions à l'Inspection générale d’État pour mener une mission de contrôle des services de la présidence de la République dans les meilleurs délais. Il a également ordonné la publication des rapports de la Cour des comptes, de l’Inspection générale d’État et de l’OFNAC des cinq dernières années (2019, 2020, 2021, 2022 et 2023)", précise le communiqué du Conseil des ministres.

Le président Faye a réaffirmé son engagement en faveur de la transformation de l’Administration publique. Il a rappelé les principes partagés du « JUB, JUBAL, JUBANTI » pour construire une administration efficace au service des Sénégalais et des intérêts du Sénégal. Cette orientation est soulignée dans sa lettre n° 00807/PR/SP du 8 avril 2024 adressée aux fonctionnaires et agents de l’Administration du Sénégal.

Dans cette lignée, il a demandé au Premier ministre de préparer un projet de décret concernant l’appel à candidatures pour certaines hautes fonctions dans les secteurs public et parapublic.



Nouveau commentaire :