Menu

Protestation contre les dysfonctionnements persistants à l'hôpital de Tivaouane : "Nous ne devrions pas aller à l'hôpital pour mourir" - Population


Rédigé le Lundi 20 Mai 2024 à 19:07 | Lu 215 fois Rédigé par


Découvrez la protestation des habitants de Tivaouane contre les dysfonctionnements graves à l'hôpital Mame Abdou Aziz Sy Dabakh, exprimant leur indignation et réclamant des mesures urgentes pour améliorer les soins de santé dans leur communauté.


 Une partie de la population de Tivaouane a organisé ce matin une marche pacifique dans les rues pour exprimer sa tristesse et son indignation face aux "dysfonctionnements récurrents et graves observés à l'hôpital Mame Abdou Aziz Sy Dabakh".

Du stade municipal Moustapha Niang de Tivaoaune à la préfecture, les habitants ont remis un mémorandum aux autorités préfectorales, énumérant tous les manquements. "C’est avec gravité mais aussi avec espoir que nous, jeunes citoyens de Tivaouane, vous soumettons ce mémorandum. Nous avons une grande estime pour l’Hôpital Mame Abdou Aziz SY Dabakh, pilier incontesté de notre communauté en matière de santé. Ce document vise à dénoncer les pratiques inacceptables qui affectent cet établissement public de santé, causant des souffrances aux patients et, dans certains cas extrêmes, entraînant des décès évitables. Il propose des solutions pour améliorer le fonctionnement de cet hôpital et des recommandations pour en faire un établissement de référence pour tout le corps médical sénégalais", ont-ils déclaré.

Face à la presse, ils ont déploré : 
- La cherté excessive des tickets d'attente, qui prive les plus démunis d'un accès aux soins ;
- Un accueil médiocre et un manque de considération envers les malades ;
- Une négligence inacceptable du personnel médical et paramédical ;
- Un laxisme qui a récemment conduit au décès d'un patient après une hospitalisation de 14 jours sans intervention chirurgicale.

"En tant que structure sanitaire départementale, l'hôpital Mame Abdou Aziz Sy Dabakh ne dispose que de deux chirurgiens, mettant ainsi en danger la vie de nombreux patients. Nous exigeons des mesures urgentes des nouvelles autorités, notamment l'amélioration immédiate du plateau technique, le recrutement de médecins respectant l'éthique et la déontologie, une gestion axée sur le patient et l'accès aux soins pour tous", ont-ils ajouté.

"Il est impératif que notre hôpital dispose d'un personnel médical hautement qualifié, possédant à la fois des compétences techniques et une expertise pour offrir des soins de qualité supérieure. Chaque patient mérite des soins prodigués avec expertise, rigueur et dévouement", ont-ils souligné.