Menu

Beignet Dougoup, Mbourock Sow, Fondé : Nos Politiciens sont-ils Affamés de Pouvoir ou simplement Gourmands ?


Rédigé le Samedi 20 Mai 2023 à 16:41 | Lu 240 fois Rédigé par


Au Sénégal, la politique n'a jamais été aussi savoureuse. Entre Beignet Dougoup, Mbourock Sow et Fondé, nos politiciens semblent afficher une gourmandise inégalée pour les plats locaux, que ce soit pour séduire les électeurs ou pour satisfaire leurs papilles gustatives. De quoi susciter une interrogation : nos leaders politiques sont-ils boulimiques de pouvoir ou simplement amateurs de la bonne nourriture ?


C'est un secret de Polichinelle : nos politiciens ont l'appétit grandissant. Non, pas seulement pour le pouvoir ou pour les urnes - bien que l'idée soit rassurante - mais pour les mets délectables de notre chère nation. Ils semblent avoir une affection particulière pour les plats traditionnels, se gavant copieusement de beignet Dougoup, Mbourock Sow, et de Fondé. Mais que cachent ces désirs culinaires débordants ? Un amour sincère pour la gastronomie sénégalaise, ou une stratégie habile pour se rapprocher du peuple ?

Commençons par Idrissa Seck. Cet homme a récemment qualifié son alliance avec lui-même de "Mbourou ak Sow". Une déclaration énigmatique qui a laissé plus d'un Sénégalais perplexe. Que signifiait-il exactement ? Les analystes politiques, dans un moment de gourmandise évidente, ont suggéré que Seck peut-être se compare à un mets délicat, mijoté à point, prêt à être dégusté par les électeurs. Ou peut-être que l'homme se voit comme un cuisinier hors pair, mélangeant habilement les ingrédients pour concocter un plat politique appétissant.

Quant à Ousmane Sonko, il semble préférer les douceurs de la vie. Il a récemment déclaré qu'il raffolait des "beignets Dougoup". Un aveu qui a non seulement fait saliver les amateurs de cette gourmandise, mais aussi lancé une vague de "Dougoup Challenge" sur les réseaux sociaux. Un excellent coup de com’, ou un aveu de gourmandise ? Avec Sonko, on ne sait jamais vraiment.

Et puis, il y a le Président Macky Sall, qui semble aussi avoir un faible pour le lakh ou le Fondé. Ce plat, connu pour sa simplicité et sa délicatesse, semble séduire notre cher Prési. On peut s'imaginer Macky, confortablement installé dans son palais présidentiel, dégustant tranquillement son bol de Fondé. Une image réconfortante, mais qui laisse perplexe : notre Président est-il un fin gourmet ou un fin stratège ?

Peut-être que nos politiciens sont tout simplement gourmands. Ou peut-être qu'ils cherchent à se rapprocher du peuple par le biais de la nourriture. Mais une chose est sûre : ils sont boulimiques de plats locaux. Alors, peut-être devrions-nous arrêter de voter pour des idéologies et commencer à voter pour des recettes. Après tout, qui ne voudrait pas d'un leader qui sait comment satisfaire l'appétit du peuple ?



Nouveau commentaire :