Menu

Elevage de Bovins: Réception de 312 Géniteurs à haut potentiel Génétique "GUZERAT" par le Ministre Hamadou Bâ à Thiès


Rédigé le Lundi 29 Mai 2023 à 10:49 | Lu 198 fois Rédigé par


Le ministre Hamadou Bâ a récemment présidé la réception officielle de 312 géniteurs de la race bovine Guzerat à l'École Nationale Supérieure d'Agriculture (ENSA) de Thiès. Cette étape majeure s'inscrit dans le cadre du programme d'amélioration génétique du cheptel bovin du Sénégal, une initiative qui vise à accroître la productivité de l'élevage, secteur clé de l'économie sénégalaise. Cet événement souligne l'engagement du gouvernement à moderniser l'élevage et à assurer la souveraineté alimentaire du pays.


La cérémonie officielle de réception de 312 géniteurs de la race bovine Guzerat s'est tenue à l'École Nationale Supérieure d'Agriculture (ENSA) de Thiès. Ce programme s'inscrit dans le cadre de l'amélioration génétique du cheptel bovin sénégalais.
 
Le Premier Ministre et sa délégation ont été chaleureusement accueillis par la communauté universitaire, marquant ainsi le début d'un projet ambitieux visant à augmenter la productivité de l'élevage, qui contribue à 23,4% de la valeur ajoutée du secteur primaire et du Produit Intérieur Brut du Sénégal. L'élevage, pratiqué par près d'un tiers des ménages sénégalais, représente actuellement une valeur de cheptel estimée à 847 milliards de francs CFA.
 
Cette introduction de la race Guzerat fait partie intégrante du plan Sénégal émergent, qui place l'agriculture et l'élevage au cœur des politiques publiques. Les autorités sénégalaises ont reconnu que la capacité de développement du pays est intimement liée à l'exploitation durable de ces deux secteurs essentiels de l'économie.
 
La stratégie du gouvernement vise à garantir l'autosuffisance en produits d'origine animale, à contribuer à la souveraineté alimentaire et à créer des opportunités d'emploi pour les jeunes et les femmes dans les chaînes de valeur animale. Cette stratégie repose sur une approche innovante en matière de technologie et de biotechnologie, dans le but d'augmenter la capacité du cheptel bovin à produire plus de viande et de lait.
Le programme, lancé en partenariat avec l'ENSA, le ministère de l'élevage et des productions animales, et le groupement pour l'amélioration génétique de l'élevage pastoral et extensif au Sénégal (GPS), se distingue par son caractère participatif. Les éleveurs jouent un rôle central dans sa mise en œuvre, leurs préoccupations étant au cœur des décisions.
 
L'ENSA, forte de plus de 40 ans d'expérience dans la formation d'ingénieurs agronomes et de collaborations réussies avec le ministère en charge de l'élevage, est fière de participer à ce programme. Ses diplômés, dotés de compétences variées et d'une grande capacité d'adaptation, contribuent de manière significative au développement de l'agriculture au Sénégal, en Afrique et dans le monde.
 
Depuis 2023, le gouvernement sénégalais a montré son engagement à moderniser l'élevage en subventionnant ce secteur. Ce projet innovant joue un rôle majeur dans l'émergence économique du Sénégal et la garantie de sa souveraineté alimentaire.



Nouveau commentaire :