Menu

Thiès : Projet ambitieux de devenir le principal centre industriel de l’Afrique sous l'administration de Malick Gakou


Rédigé le Dimanche 17 Mars 2024 à 10:38 | Lu 98 fois Rédigé par


Découvrez le plan ambitieux de Malick Gakou pour faire de Thiès le principal centre industriel d’Afrique. À travers l'exploitation des ressources naturelles et minières de la région, la revitalisation de l'industrie et le soutien aux secteurs de la pêche et de l'agriculture, il vise à créer des emplois et à stimuler l'économie locale. Sa vision comprend également la transformation de Thiès en un pôle du savoir, en rénovant les institutions éducatives de renom de la région.


Lors de sa visite à Thiès ce samedi dans le cadre de la campagne présidentielle de 2024, le président de la coalition GAKOU 2024 a exprimé son désir de transformer Thiès en le plus grand hub industriel d’Afrique. Malick Gakou a souligné le potentiel de Thiès en termes de ressources naturelles et minières. Il a déploré la persistance de la pauvreté malgré la richesse minérale de la région, affirmant que ces ressources ne profitent pas suffisamment à la population locale.

Il a identifié plusieurs atouts susceptibles de contribuer au développement de la région, notamment l'exploitation future du pétrole à Kayar, du zircon à Diogo, du phosphate par les Industries Chimiques du Sénégal (ICS) à Mboro et Lam Lam, des carrières de basalte à Ngoundiane ainsi que les cimenteries à Pout et Keur Mousseu.

Malgré ces richesses, le chômage des jeunes reste élevé, selon lui. S’il est élu président, il s'engage à revitaliser l'industrie pour créer des emplois, promouvoir l'entrepreneuriat et l'auto-emploi. Il vise à exploiter les ressources naturelles et minières de Thiès pour dynamiser l'économie locale, notamment grâce à l'Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) et à l’Autoroute à péage qui facilitent la connectivité régionale.

Gakou a également annoncé la relance de l'industrie textile à Thiès et s'engage à soutenir les pêcheurs et les horticulteurs en leur fournissant des chambres froides pour la conservation des produits. Il prévoit de renégocier les contrats de pêche avec les multinationales étrangères et de réviser les contrats pétroliers, gaziers et miniers.

Il propose également d'améliorer les infrastructures agricoles en bitumant les routes rurales et en fournissant des chambres froides et des camions frigorifiques pour la conservation des produits halieutiques et horticoles.

Malick Gakou s'engage enfin à faire de Thiès le principal pôle du savoir du Sénégal en revitalisant les établissements d'enseignement supérieur de la région, tels que l’Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture (ENSA), l’Ecole Polytechnique de Thiès (EPT) et l’Ecole Nationale des Officiers d’Actives (ENOA).