Menu

Poutine au sommet des BRICS : bientôt une réponse définitive du groupe


Rédigé le Jeudi 29 Juin 2023 à 11:59 | Lu 81 fois Rédigé par



Poutine au sommet des BRICS : bientôt une réponse définitive du groupe
Le fait que Vladimir Poutine soit visé par un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale "n’est plus un problème" pour l’Afrique du Sud, selon sa présidence. Cyril Ramaphosa fera savoir bientôt si le Président russe se déplacera à Johannesburg.
 
Le chef de l’État sud-africain Cyril Ramaphosa est en consultations finales avec les autres chefs d’État des BRICS  quant à la liste définitive des participants au sommet du groupe en août, selon le porte-parole de la présidence sud-africaine. Une fois ces consultations terminées, M.Ramaphosa fera savoir si Vladimir Poutine assistera à l’événement.
M.Ramaphosa "a rencontré le Président Poutine et ils ont eu une discussion sur le prochain sommet des BRICS", a confirmé Vincent Magwenya.
Le Président russe étant visé par un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), des conseils juridiques ont été nécessaires pour savoir si l'Afrique du Sud, en tant que signataire du Statut de Rome, est obligée d'exécuter ce mandat et d’arrêter Vladimir Poutine.
Or, Vincent Magwenya a déclaré que ce n'était plus un problème.
"Nous pouvons nous passer de la discussion des options. Nous sommes au-delà des options. Il ne reste plus au Président qu'à finaliser ses consultations avec ses homologues des BRICS", a-t-il précisé.
Le porte-parole de Cyril Ramaphosa s’est en outre penché sur le souhait d’Emmanuel Macron  d’assister au sommet des BRICS. Il a déclaré que le gouvernement était au courant, cependant, il ne semble pas que le Président français sera autorisé à assister au sommet.
"Comme vous le savez, le sommet des BRICS est destiné aux pays membres des BRICS. En tant qu'hôte, l'Afrique du Sud a décidé d'africaniser certains éléments du sommet, c'est pourquoi tous les chefs d'État africains ont reçu une invitation."
Et d’ajouter que "l'Afrique du Sud n'a jamais demandé d'invitation à un sommet du G7 au pays hôte." Sputnik



Nouveau commentaire :