Menu

Les Africains ont perdu 60,5 millions $ en rejets de demandes de visas Schengen en 2023


Rédigé le Lundi 10 Juin 2024 à 14:12 | Lu 176 fois Rédigé par



L’Afrique et l’Asie ont dépensé 90% du coût global des refus de demandes de visas Schengen en 2023. Des coûts qui augmenteront de 12,5% avec le passage imminent des frais de demande de 80 euros à 90 euros.

704 000 demandes de visa Schengen provenant de ressortissants d’Afrique ont été rejetées en 2023, selon les statistiques de la plateforme officielle SchengenVisainfo. Cela représente près de 60,5 millions USD (56,3 millions €) de dépenses effectuées en pure perte par les Africains en faveur de l’Union européenne. Les frais de demande, qui sont actuellement de 80 € par dossier, ne sont en effet pas remboursables.

Cette somme représente également 43% des dépenses mondiales en demandes de visa. Le Maroc, principal demandeur africain en 2023, a enregistré le plus grand nombre de réponses négatives, plus de 410 000 pour un coût de 10,9 millions €. Il est suivi de l’Algérie, dont les ressortissants ont enregistré plus de 285 000 rejets de dossiers.

De manière globale, les rejets de demandes de visas Schengen ont rapporté 130 millions € aux services d’immigration européens en 2023, selon de récentes statistiques de l’EU Observer, contre 105 millions € en 2022. Ces frais proviennent à environ 90% des continents africain et asiatique. L’Afrique en est conséquemment impactée selon les observateurs, vu le niveau encore bas de la moyenne des revenus des populations.

Si la tendance haussière des demandes de visa ainsi que leurs rejets se poursuit, ces chiffres augmenteront de façon conséquente, étant donné que les frais de dossiers passeront dès le 11 juin 2024 à 90 €, conformément à une mesure prise par l’UE. ECOFIN




Nouveau commentaire :