Menu

Le rôle précurseur de Notto dans l'exploitation des pépinières salué par les autorités


Rédigé le Lundi 3 Juin 2024 à 11:56 | Lu 85 fois Rédigé par


Découvrez le rôle essentiel de la commune de Notto dans l'exploitation des pépinières, mis en avant lors d'une récente tournée dans la région de Tivaouane. Soutien aux initiatives locales et résolution des problèmes rencontrés par les acteurs impliqués.


Lors d'une récente tournée dans plusieurs localités du département de Tivaouane, le capitaine Younous Diédhiou, chef du secteur départemental des Eaux et Forêts, a mis en lumière le rôle pionnier de la commune de Notto dans le développement des pépinières individuelles et collectives au Sénégal.

Selon APS, Le capitaine Diédhiou, accompagné de son adjointe Awa Fall Diouf, s'est rendu à Notto, Ngadiaga, Ndeunde et Mboro. Il a salué les efforts de la commune de Notto, notamment la rénovation des bureaux des eaux et forêts par le maire Maguette Mbaye, ainsi que le soutien apporté aux femmes impliquées dans les pépinières.

L'accès à l'eau a également été discuté lors des échanges entre le capitaine Diédhiou et le maire de Notto, ainsi qu'avec les femmes responsables des pépinières. Le maire s'est engagé à soutenir ces initiatives, répondant notamment à la demande de panneaux solaires pour réduire les factures d'eau.

La délégation s'est ensuite rendue à Ngadiaga, où deux pépinières tenues par Ndèye Mbengue ont été visitées, spécialisées dans les arbres fruitiers et les agrumes.

À Ndeunde, l'action des eaux et forêts a permis d'empêcher l'ensevelissement du village sous les dunes, grâce à la plantation d'arbres pour bloquer les vents.

À Mboro, la dernière étape, les responsables forestiers ont pris connaissance des problèmes de salaires irréguliers des agents. Malgré ces difficultés, le travail des agents reste remarquable, contribuant à la production de plants.

Le capitaine Younous Diédhiou a promis de rapporter fidèlement ces préoccupations aux autorités compétentes, notamment les difficultés rencontrées par les femmes responsables des pépinières et les problèmes de salaires des agents.

 



Nouveau commentaire :