Menu

Le Pentagone confirme le transfert d’armes à sous-munitions à l’Ukraine


Rédigé le Vendredi 14 Juillet 2023 à 08:24 | Lu 108 fois Rédigé par



Le Pentagone confirme le transfert d’armes à sous-munitions à l’Ukraine
Les armes à sous-munitions, dont l’envoi à Kiev a été annoncé la semaine dernière, sont "en Ukraine en ce moment", selon le directeur de l'état-major interarmées pour les opérations Douglas Sims.
Un haut gradé américain a déclaré jeudi 13 juillet que les armes à sous-munitions promises la semaine dernière à l’Ukraine par Joe Biden avaient déjà été transférées dans le pays.
"Des armes à sous-munitions ont effectivement été livrées à l'Ukraine à ce stade", a avoué aux journalistes le lieutenant-général Douglas Sims, directeur de l'état-major interarmées pour les opérations.
Les responsables américains et ukrainiens ont fait valoir que les armes à sous-munitions pourraient aider à percer les défenses russes et à "changer la donne" dans la guerre.
Face à l’inquiétude des législateurs et des groupes civiques américains concernant le risque pour la sécurité des civils suite à l’utilisation de ces armes, le général Sims a affirmé que l'Ukraine n'avait "aucun intérêt à utiliser des armes à sous-munitions à proximité de la population civile".
"Les Ukrainiens ont l'intention d'utiliser des armes à sous-munitions dans l'environnement tactique contre les Russes, pas contre les civils ", a-t-il avancé.
Les armes à sous-munitions, dont la livraison à l’Ukraine a été annoncée le 7 juillet, ont été utilisées pour la première fois pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette classe d'armes comprend des roquettes, des bombes, des missiles et des projectiles d'artillerie qui se brisent en l'air et dispersent des munitions plus petites sur une vaste zone.
Elles ont été interdites par plus de 100 pays, car les bombes n’ayant pas explosé peuvent présenter un risque pour les civils pendant des années après la fin des combats.
La diplomatie russe a dénoncé le 8 juillet cette décision américaine qui rendra Washington "complice" des morts civiles provoquées par cette arme controversée.
"La Russie, consciente de la menace que représentent ces munitions pour les civils, s'est abstenue et s'abstient toujours de les utiliser dans le cadre de l'opération spéciale", a fait savoir le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.
Selon lui, le transfert d'armes à sous-munitions américaines à Kiev aura une incidence sur la prolongation du conflit.
Si les États-Unis livrent des armes à sous-munitions à l’Ukraine, la Russie sera contrainte d'utiliser le même type d’armement contre les militaires ukrainiens, a-t-il déclaré le 11 juillet. Sputnik



Nouveau commentaire :