Menu

Le Pentagone avoue avoir formé certains chefs militaires au pouvoir au Niger


Rédigé le Vendredi 11 Août 2023 à 12:19 | Lu 179 fois Rédigé par



Le Pentagone avoue avoir formé certains chefs militaires au pouvoir au Niger
Les États-Unis ont reconnu avoir précédemment formé certains militaires récemment arrivés au pouvoir au Niger suite au coup d’État, a annoncé le porte-parole de la Défense. Il a tout de même précisé que cette formation n’avait aucun rapport avec les évènements actuels au Niger.
Certains chefs militaires qui ont pris le pouvoir au Niger le 26 juillet, avaient suivi une formation militaire américaine, a confirmé le 10 août le département de la Défense des Etats-Unis. "Oui, nous savons qu'une partie des militaires nigériens associés aux événements [qui se déroulent au Niger, ndlr] a été formée dans le passé par les États-Unis", a déclaré le porte-parole du Pentagone, Patrick Ryder, lors d’un point presse.
L’officiel a pourtant affirmé qu’il n’existait aucun lien entre cette formation et "leurs activités actuelles". Le magazine Intercept avait précédemment rapporté, citant un responsable américain, qu’au moins cinq des officiers arrivés au pouvoir au Niger, avaient participé à des programmes de formation organisés par les États-Unis.

Selon un représentant anonyme du département d’État cité par Intercept, le gouvernement américain "ne forme pas la garde présidentielle" du Niger. Parallèlement, toujours selon la publication, un rapport conjoint du département d’État et du Pentagone sur les cours de formation militaires pour étrangers en 2017–2018, mentionne "un entraînement sur place" des membres de la garde présidentielle nigérienne. Depuis 2008, au moins 14 militaires formés aux États-Unis ont participé à des coups d'État en Afrique de l'Ouest, révèle Intercept.
Le 26 juillet, l'armée nigérienne  a annoncé à la télévision nationale la destitution du Président Mohamed Bazum. Les dirigeants de la plupart des pays occidentaux et l’organisation régionale CEDEAO ont condamné le coup d'État. Début août, les pays membres de la CEDEAO ont adopté un plan d’intervention militaire au Niger.
Le Niger est une ancienne colonie française qui restait l'un des derniers alliés des pays occidentaux au Sahel. Ce pays possède de riches réserves d’uranium exploitées par la France. Selon les médias de l’Hexagone, ce pays africain fournit de 15 à 17% de l'uranium utilisé dans la production de l'électricité en France. Sputnik



Nouveau commentaire :