Menu

Ismaila Sow sur la Tabaski "Nous ne pouvons donner aucune garantie par rapport à l'approvisionnement correct en moutons pour la Tabaski"


Rédigé le Mercredi 7 Juin 2023 à 11:21 | Lu 140 fois Rédigé par


Dans un entretien accordé à L'Obs, le président du Conseil national de la maison des éleveurs du Sénégal, Ismaila Sow s'est prononcé sur la situation de la Tabaski qui coïncide avec des violentes manifestations notées ces derniers jours au Sénégal. A cette occasion, il affirme "Nous ne pouvons donner aucune garantie par rapport à l'approvisionnement correct du marché sénégalais en moutons pour la fête de Tabaski.


Ismaila Sow sur la Tabaski "Nous ne pouvons donner aucune garantie par rapport à l'approvisionnement correct en moutons pour la Tabaski"
Les manifestations meurtrières qui se sont déclenchées au Sénégal ont installé une psychose chez les populations qui, en plus des pertes énormes subies par l'économie du pays, redoutent que des personnes mal intentionnées soient mêlées aux foules des manifestants, comme l'ont indiqué les autorités policières.

Cette situation alarmante a déjà  crée une panique chez les populations sénégalaises, surtout en cette de la veille de la fête de la Tabaski. C'est pour cela, le président du Conseil national de la maison des éleveurs du Sénégal, Ismaila Sow s'est prononcé pour donner son avis par rapport à l'impact concernant l'approvisionnement du marché en moutons, surtout  à la grande fête musulmane prévue entre les 27 et 28 juin prochain.

"Nous ne pouvons donner aucune garantie par rapport à l'approvisionnement correct du marché sénégalais en moutons pour la fête de Tabaski. On ne peut parler qu'au conditionnel parce que la situation est là, nous la vivons comme tous les Sénégalais. Maintenant, ce que nous pouvons faire, c'est demander aux éleveurs d'être prudents et de ne pas prendre de risques", rapporte L'Observateur dans sa parution de ce mercredi.

Dans les colonnes de L'Obs, le responsable des éleveurs ajoute : "Ce que nous pouvons faire, c'est juste d'interpeller le gouvernement. Mais vu la tension qu'il y a dans le pays, nous ne savons pas si les forces de l'ordre disposent d'un effectif assez suffisant pour gérer les manifestations et assurer en même temps la sécurité au niveau des points de vente de moutons".



Nouveau commentaire :