Menu

Grosse Colère à Ndomor : La Population s'Élève contre les Pratiques des ICS


Rédigé le Jeudi 28 Décembre 2023 à 08:45 | Lu 191 fois Rédigé par


Le village de Ndomor est en ébullition. Depuis plusieurs décennies, les habitants subissent les conséquences néfastes de l'exploitation minière par l'ICS, une situation qui a atteint son paroxysme. Face à une série de problèmes environnementaux et sociaux dévastateurs - manque d'accès à l'eau potable, insuffisance des soins médicaux, chômage accru, et pollution environnementale - la colère des résidents de Ndomor est palpable. Cette communauté, autrefois paisible et principalement agricole, est aujourd'hui au bord de l'implosion, cherchant désespérément à faire entendre sa voix et à revendiquer la justice face à l'indifférence apparente de l'ICS et l'inaction des autorités.


Depuis 1973, le village de Ndomor connaît un bouleversement profond dû à l'implantation d'industries minières. Cette année marque le début d'une lutte continue pour les habitants, dont la population s'est considérablement accrue au fil des années. Majoritairement agriculteurs, les jeunes de Ndomor sont particulièrement touchés par les impacts environnementaux et sociaux engendrés par ces activités minières.

Les problèmes auxquels la communauté de Ndomor est confrontée sont multiples et graves. L'accès à l'eau potable est gravement compromis, les installations de soins médicaux sont insuffisantes, et le taux de chômage, en particulier chez les jeunes, est alarmant. La pollution de leur environnement et la dépossession de leurs terres sans compensation adéquate ajoutent à leur détresse, exacerbée par l'inaction ou le laxisme des autorités locales et administratives.

Les tentatives des habitants de Ndomor pour dialoguer avec les autorités locales n'ont abouti à aucune solution viable. Des infrastructures essentielles comme les forages ne sont pas accessibles à toute la communauté, créant une situation d'inégalité flagrante. De plus, les compensations promises pour les dommages subis sont largement insuffisantes ou inexistantes.

La santé des enfants du village est particulièrement préoccupante, avec un centre de santé local sous-équipé et un manque criant de médicaments. Les commissions mises en place pour améliorer la situation n'ont pas abouti à des résultats concrets, laissant la communauté dans une situation de vulnérabilité extrême.

Face à cette situation, les résidents de Ndomor envisagent de prendre des mesures plus directes. Tout en rejetant la violence, ils sont résolus à défendre leurs droits et leurs terres ancestrales. Ils lancent un appel solennel au président de la République pour qu'il prenne ses responsabilités et vienne en aide à la population de Ndomor.

La situation du cimetière à Ndomor symbolise également les promesses non tenues par les autorités et les entreprises minières. Malgré l'engagement de clôturer le cimetière, aucune action concrète n'a été entreprise.

La communauté de Ndomor, face à ces épreuves de longue date, réclame justice et reconnaissance de leurs droits fondamentaux, témoignant de leur détermination et de leur résilience face à des défis environnementaux et sociaux écrasants.




Nouveau commentaire :