Menu

Grève de 96 heures à l'Université Assane Seck de Ziguinchor pour réclamer l'achèvement des chantiers


Rédigé le Lundi 27 Mai 2024 à 18:44 | Lu 104 fois Rédigé par


Les étudiants de l'Université Assane Seck de Ziguinchor entament une grève de 96 heures pour exiger l'achèvement des chantiers en attente depuis des années. Ils appellent à une action urgente du ministère de l'Enseignement supérieur pour résoudre ces problèmes persistants.


Les étudiants de l'Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ) ont lancé une grève de 96 heures à partir de ce lundi, bloquant les accès à l'établissement. Leur principale revendication porte sur la finalisation des nombreux chantiers en cours, certains étant en attente depuis près de dix ans.

Parmi leurs demandes, les étudiants exigent la livraison du pavillon des mille lits, la conclusion du nouveau bloc médical et l'achèvement du restaurant de 750 places. Ces infrastructures, essentielles pour améliorer les conditions de vie et d'étude sur le campus, sont en suspens depuis 2015, ce que les étudiants jugent inacceptable.

Serigne Saliou Mbaye, coordinateur des étudiants de l'UASZ, a exprimé la frustration des étudiants : "Nous protestons contre une situation anormale à l'Université Assane Seck de Ziguinchor. Nous pensons que notre université devrait être une priorité pour le ministère de l'Enseignement supérieur.

Il a ajouté : "Les chantiers sont là, en attente depuis 2015. Dans le domaine pédagogique, le chantier PG Sud est prêt pour la livraison, tout le matériel est sur place. Pendant ce temps, les étudiants peinent à trouver des salles pour leurs cours."

Les étudiants dénoncent l'inaction et la lenteur des autorités face à ces retards qui entravent leur parcours académique. Ils appellent directement le ministre de l'Enseignement supérieur, Dr Abdourahmane Diouf, actuellement en tournée dans les universités du pays, à prendre conscience de l'urgence des problèmes à l'UASZ. Selon eux, il est impératif que le ministère accorde une attention particulière à leur université pour résoudre ces problèmes persistants.



Nouveau commentaire :