Menu

Changer d'hymne national, un symbole fort


Rédigé le Samedi 24 Juin 2023 à 08:48 | Lu 144 fois Rédigé par



Changer d'hymne national, un symbole fort
"Pour l'honneur de la patrie" : c'est ainsi qu'est intitulé le nouvel hymne national du Niger. Il vient ainsi remplacer "La Nigérienne", écrit au lendemain de l'indépendance du pays, en 1961. En changeant son hymne, c'est un peu une page de l'histoire du pays qui se tourne. Sur le continent, le Niger n'est d'ailleurs pas seul à avoir modifié son hymne. Récemment, Abdelmadjid Tebboune, le président algérien, a décidé par décret de réintroduire la version longue de l'hymne national algérien. Une version dont l'un des couplets parle de la France. Ce qui fait polémique.
"L'honneur à la patrie", le nouvel hymne nigérien que les parlementaires ont adopté, est présenté comme un instrument qui permettra d'enraciner la promotion de l'égalité, de la liberté, de la fraternité, du patriotisme et de l'unité nationale.
L'adoption de ce nouvel hymne vise à mettre un terme aux critiques dont faisait l'objet "La Nigérienne" qui était utilisée jusqu'à présent.
Composé par un Français au lendemain de l'indépendance, en 1961, il était reproché à l'ancien hymne un certain nombre de messages faisant ressortir toujours un rapport de dépendance, de subordination voire de racisme notamment aux troisième et quatrième vers de la première strophe : "Soyons fiers et reconnaissants / de notre liberté nouvelle" ; au cinquième vers de la première strophe : " évitons les vaines querelles."DX Français



Nouveau commentaire :