Menu

Au Sénégal, Mouhamed Ndoye améliore la gestion pharmaceutique avec son logiciel Tanél Health


Rédigé le Mercredi 5 Juillet 2023 à 07:55 | Lu 158 fois Rédigé par



Au Sénégal, Mouhamed Ndoye améliore la gestion pharmaceutique avec son logiciel Tanél Health

 Passionné de technologies à impact social, il revient au Sénégal après après ses études et quelques années de travail aux USA, et s'occupe d'améliorer certains processus dans le secteur local de la santé.

Mouhamed Ndoye (photo) est un informaticien sénégalais diplômé de la Texas McCombs School of Business où il a obtenu un Master en Technologie et Gestion de l’information. Il est un des cofondateurs et le PDG de la start-up de technologie médicale Tanél Health.
 

Tanél Health construit des infrastructures de santé modernes pour l’Afrique en commençant par les pharmacies et les assureurs. Son objectif depuis son lancement en 2020 est de mettre en place un outil intégré qui interconnecte toutes les parties prenantes du secteur sanitaire. L’entreprise a développé un logiciel facile à utiliser, abordable et fiable pour gérer les pharmacies.

Le logiciel permet de gérer les stocks et la trésorerie, de surveiller les ventes, de faire des inventaires et d'administrer les équipes. Il présente une interface moderne compatible avec tous types d’appareils. Sur le tableau de bord, les utilisateurs ont accès à des rapports détaillés révélant des données exploitables pour une meilleure prise de décision.

Mouhamed Ndoye est un boursier de l’accélérateur On Deck depuis 2021. En 2019, il a cofondé Tékkil, une organisation à but non lucratif qui se consacre à la mise en relation et la promotion des professionnels sénégalo-américains afin qu’ils deviennent des leaders dans leurs carrières et leurs communautés. Il en a été le PDG jusqu’en 2022.

Sa carrière professionnelle a débuté en juin 2010 à Tech Corps, une entreprise américaine où il était ingénieur logiciel. Il a aussi été consultant pour Cardinal Solutions, un fournisseur américain de solutions technologiques, de 2014 à 2018.Ecofin




Nouveau commentaire :