Menu

Une Révolution Calendaire : L'Avènement d'une Nouvelle Ère pour les Universités Sénégalaises


Rédigé le Mercredi 5 Juin 2024 à 10:48 | Lu 71 fois Rédigé par


Le séminaire national du ministère de l'Enseignement Supérieur de la Recherche et de l'Innovation ouvre les portes à une transformation majeure pour les universités sénégalaises. Désormais, les nouveaux bacheliers seront orientés deux mois après l'obtention de leur diplôme, promettant une rentrée universitaire plus fluide et une élimination des pertes financières annuelles importantes. Découvrez comment ces mesures, combinées au recrutement massif de 1500 enseignants du supérieur et à un plan stratégique décennal, façonnent un avenir compétitif pour l'université sénégalaise sur la scène internationale.


es universités sénégalaises s'apprêtent à entrer dans une ère nouvelle et prometteuse, suite aux résolutions émanant du séminaire national organisé par le ministère de l'Enseignement Supérieur de la Recherche et de l'Innovation. Parmi les mesures phares, une réorganisation du calendrier académique se dessine, avec des implications majeures pour les étudiants et le système éducatif dans son ensemble.
Désormais, les nouveaux bacheliers verront leur orientation retardée de deux mois après l'obtention de leur diplôme. Cette décision stratégique vise à instaurer une rentrée universitaire synchronisée, planifiée chaque troisième lundi du mois d'octobre. Cette synchronisation permettra de mettre fin aux chevauchements d'années universitaires, une problématique qui a coûté au Sénégal des pertes financières considérables, évaluées à 40 milliards 287 millions 701 000 85 francs chaque année.
Dans cette perspective, le calendrier pour l'année 2024 se fixe avec précision : les bacheliers de 2024 seront orientés à partir du 19 septembre, et la première année universitaire prendra fin le 14 août 2025. Cette transition marque le début d'une période de stabilité, avec comme objectif ambitieux de démarrer l'année universitaire 2025 le troisième lundi d'octobre, soit le 20 octobre 2025.
Le ministère de l'Enseignement Supérieur de la Recherche et de l'Innovation ne se contente pas de revoir le calendrier ; il s'engage également dans une démarche de construction avec toutes les parties prenantes des universités sénégalaises. Cette collaboration vise à élaborer un plan stratégique décennal, orienté vers la compétitivité internationale de l'université sénégalaise. À cet effet, des mesures d'accompagnement spécifiques seront mises en place dans chaque université du pays.
De plus, un recrutement massif de 1500 enseignants du supérieur est annoncé, renforçant ainsi les capacités pédagogiques et scientifiques des institutions. Cette initiative, combinée à un plan stratégique ambitieux, vise à doter l'université sénégalaise des infrastructures nécessaires pour rivaliser à l'échelle internationale.
En somme, ces changements marquent le début d'une nouvelle ère pour les universités sénégalaises. Avec une planification rigoureuse, une collaboration étroite entre toutes les parties prenantes et un engagement ferme envers l'excellence académique, le Sénégal se positionne pour un avenir éducatif et scientifique plus prometteur et compétitif sur la scène mondiale.



Nouveau commentaire :