Menu

Thiès : la commune de Mbayenne en proie au dénuement infrastructurel


Rédigé le Lundi 26 Février 2024 à 23:46 | Lu 89 fois Rédigé par


Mbayenne, une commune de la région de Thiès au Sénégal, se débat avec un manque criant d'infrastructures. Privée d'électricité dans de nombreux villages, sous-équipée en postes de santé, et confrontée à des routes non goudronnées, la municipalité lutte pour obtenir des fonds de développement. Le maire Mor Sow, impuissant face au dénuement, tente d'attirer l'attention des autorités. Pendant ce temps, le principal du collège local, Robert Yoro Faye, se bat pour améliorer les conditions d'apprentissage, mais se heurte à des obstacles administratifs.


Thiès : la commune de Mbayenne en proie au dénuement infrastructurel
La commune de Mbayenne, située dans la région de Thiès, connaît une situation précaire en termes d'infrastructures, révèlent le maire et les habitants. Dans ce village, l'accès à l'électricité est limité, et même le maire doit utiliser le système électrique de sa voiture pour recharger son téléphone. Plusieurs des 63 villages de la commune n'ont pas d'électricité, tandis que les postes de santé sont sous-équipés et menacent de s'effondrer.

L'agriculture et l'élevage constituent les principales activités économiques, mais après la saison des pluies, de nombreux habitants se retrouvent sans emploi, faute de soutien des autorités publiques. Les habitants déplorent le manque de projets de développement dans leur municipalité et l'absence du Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC).

Le maire de Mbayenne, Mor Sow, se bat pour obtenir des fonds pour des projets de développement, mais ses efforts sont vains. Les routes non goudronnées de la commune soulèvent de la poussière qui affecte la santé des habitants. Les écoles primaires manquent d'équipements de base, comme des machines de reprographie, obligeant les enseignants à se rendre dans d'autres localités pour effectuer des photocopies.

Le collège d'enseignement moyen de la commune est confronté à un manque de salles de classe et d'équipements, ce qui compromet l'apprentissage des élèves. Le principal du collège, Robert Yoro Faye, a exprimé ses préoccupations auprès du maire, mais les problèmes persistent. Malgré les promesses de la présidente du conseil départemental de Tivaouane d'offrir des tablettes, la distribution est en attente de procédures administratives.



Nouveau commentaire :