Menu

Thiès: L'Ong Pratical Action lance le Projet RESALERT financé par Wiser


Rédigé le Vendredi 2 Février 2024 à 09:31 | Lu 168 fois Rédigé par


Les responsables de l'Ong Pratical Action et leurs partenaires ont lancé jeudi 01 février 2024 à Thiès le Projet RESALERT. Celui - ci vise à renforcer la résilience des communautés pour faire face aux risques d'inondations. Le projet est financé par le programme WISER qui vise à améliorer l'utilisation des services d'information météorologique et climatique afin de renforcer la résilience face aux risques climatiques. Ce projet est fixé pour une durée de 2ans avec comme zones d'intervention la commune de Thiès Nord et celle de Thiès Est.


Depuis 2021, l' Ong Pratical Action a entamé un projet sur la résilience communautaire face aux inondations avec comme zone d'intervention la commune de Thiès Nord, notamment au niveau des quartiers de Médina Fall, Keur Mame El Hadji, Thialy et Nguinth. Mais deux ans après, la ville de Thiès a connu une situation inédite avec de très fortes inondations dans la commune de Thiès Est. Malgré la construction de stations de pompage, plusieurs quartiers de la cité du rail se trouvent les pieds dans l'eau à chaque saison des pluies.

Pour parer à toutes les éventualités, l'Ong Pratical Action a mis en place un projet qui va répondre aux attentes des populations impactées dans la commune de Thiès Est ."Nous avons eu à rencontrer les autorités municipales au niveau de Thiès Est et les exposer ce projet. Elles ont adhéré à notre position", dit Alioune Ndiaye responsable du programme résilience climatique au niveau de l'Ong Pratical Action lors de la cérémonie de lancement dudit projet.

Dans son intervention, il est revenu sur les quatre composantes qui résument les systèmes d'alerte précoce de l'information climatique. Financé par le programme WISER pour une durée de 2 ans, le "projet aura un impact significatif aux populations ciblées", rassure le coordonnateur de WISER en Afrique de l'Ouest. Il poursuit : "Nous avons l'objectif d'atteindre 6 à 8 millions de populations sur toute la durée de notre programme"

Pour sa part, Aminata Ndiaye responsable de Jokalante a insisté sur le canal de diffusion de l'information climatique dans les clbles. Pour rappel, ce projet s'inscrit dans le cadre de la troisième phase du programme WISER Africa, mis en oeuvre par le Met office, basé au Royaume - Uni, qui vise à améliorer l'utilisation des services d'information météorologique et climatique et aux phénomènes météorologiques extrêmes. Il intervient à Thiès au Sénégal et à Niamey au Niger en partenariat avec Jokalante,  spécialisé dans la dissémination des services d'informations climatiques, et le Centre régional Agrhymet.



Nouveau commentaire :