Menu

Solaire flottant : l’Afrique recèle le meilleur potentiel de production à l’échelle mondiale (rapport)


Rédigé le Mardi 13 Juin 2023 à 08:05 | Lu 109 fois Rédigé par



Solaire flottant : l’Afrique recèle le meilleur potentiel de production à l’échelle mondiale (rapport)

Le rapport révèle que le continent dispose de plus de 100 000 km2 de réservoirs d'eau douce qui peuvent être utilisés pour l’installation de parcs solaires flottants. L'exploitation de 1 % seulement de cette surface se traduirait par une capacité potentielle de 100 GW, soit plus de huit fois la capacité solaire totale installée sur le continent. 

A l’échelle mondiale, l’Afrique recèle le meilleur potentiel de production d’énergie solaire grâce à des parcs photovoltaïques flottants, selon un rapport publié le 6 juin par l'Association allemande de l'industrie solaire (Bundesverband Solarwirtschaft).

Intitulé « Solarize Africa Market Report 2023 », le rapport rappelle que le procédé du solaire flottant ou photovoltaïque flottant consiste en la mise en place de panneaux solaires sur un plan d'eau, le plus souvent artificiel et dont la valeur environnementale est très faible, comme les gravières, les lacs industriels ou encore les barrages hydroélectriques.

Les intérêts les plus évidents de cette technique sont l’exploitation des plans d’eau inutilisés où il n’y a aucun conflit d’usage, un rendement supérieur de 10% par rapport à celui des fermes solaires terrestres, favorisé par le refroidissement des modules en chauffe par l’eau et une importante réduction de l’évaporation des réservoirs d’eau.    

L’énorme potentiel du continent découle de ses nombreux réservoirs d’eau douce adaptés à ce genre de parcs photovoltaïques de nouvelle génération. L’Afrique dispose en effet de plus de 100 000 km2 de réservoirs d'eau douce artificiels qui pourraient être utilisés pour l’installation de centrales solaires flottantes. L'exploitation de 1 % seulement de cette surface se traduirait par une capacité potentielle de 100 gigawatts (GW), soit environ dix fois la capacité solaire totale installée sur le continent à fin 2022, et une production annuelle de 167 térawattheures (TWh). Dans plusieurs pays africains comme le Zimbabwe, le Soudan, l’Ethiopie et le Cameroun, le potentiel de production de l’énergie solaire grâce à des parcs flottants dépasse même la demande annuelle d’électricité.

Une capacité photovoltaïque installée de 11,6 GW

Groupe d’intérêt regroupant plus de 800 entreprises industrielles allemandes spécialisés dans la construction de centrales photovoltaïques, l'Association allemande de l'industrie solaire a également indiqué que la capacité cumulée des parcs flottants a atteint 5 GW à l’échelle mondiale en 2022.

Encore à ses débuts, le marché africain de l'énergie solaire flottante s'est concentré sur des applications expérimentales ou commerciales avec une capacité relativement faible. Des petites centrales flottantes ont été notamment construites en Afrique du Sud, au Kenya, au Burundi et en Tunisie. La construction du plus grand parc solaire flottant du continent doit être achevée d’ici fin 2023 au Ghana. Il s’agit d’un parc d’une capacité de 65 mégawatts (MW) qui sera installé sur le barrage hydro-électrique de Bui.  

Le rapport indique d’autre part que l’Afrique reçoit en moyenne une irradiation solaire annuelle de 2119 kWh/m2, et son potentiel technique d’énergie solaire est estimé à 7900 GW. Le continent possède ainsi 60% des meilleures ressources solaires du monde. Mais il n’abrite que 1% de la capacité solaire photovoltaïque installée à l’échelle planétaire. En 2022, environ 1 GW de nouvelles capacités solaires ont été installées en Afrique, ce qui porte le total de la capacité photovoltaïque installée sur le continent à 11,6 GW. En termes de capacités installées, les champions africains du photovoltaïque sont l’Afrique du Sud (5826 MW), l'Egypte (1704 MW), l'Algérie (435 MW), le Maroc (318 MW), le Kenya (307 MW) et l’Angola (297 MW).  Ecofin 




Nouveau commentaire :