Menu

Prévention et Gestion des inondations: Thiès prend les devants


Rédigé le Mercredi 29 Mai 2024 à 10:14 | Lu 171 fois Rédigé par


En prélude au lancement de la journée nationale de la prévention et de la gestion des inondations, prévue le 1 er juin, Thiès a déjà anticipé pour parer à toutes les éventualités. Le gouverneur de ladite région, Oumar Mamadou Baldé a convoqué, mardi 28 mai, un Comité régional de développement afin de prendre les devants contre les inondations avec l'ensemble des acteurs concernés. La rencontre s'est tenue à la Gouvernance.


Un Comité régional de développement (Crd) a été organisé mardi 28 mai, à Thiès, dans le cadre d'établir une feuille de route pour mieux gérer les inondations. Sur ce, le gouverneur de ladite région, Oumar Mamadou Baldé a convoqué cette rencontrer pour passer en revue les différentes localités concernées. Il veut instaurer une "dynamique communautaire" qui va impliquer l'ensemble des forces vives de la région.

La réunion a permis de faire le point sur les zones critiques et les localités vulnérables. A cette occasion, le chef de l'exécutif régional dit que "Thiès est déjà prête pour lancer cette journée qui est prévue le 1 er juin. Elle se déroulera au point critique qui a été retenu au cours de nos travaux". Il a profité de cette tribune pour inviter l'ensemble des populations à se joindre à nous et à lancer cette dynamique communautaire qui implique l'ensemble des forces vives de la région", a déclaré Oumar Mamadou Baldé, gouverneur de la région de Thiès.

En outre, M. Baldé est revenu sur les points critiques et les zones vulnérables des trois départements de la région de Thiès. A Tivaouane, "nous devrons accorder une attention particulière à la grande mosquée et ses alentours; et que les actions qui devront être déployées à Tivaouane devront se focaliser sur les lieux indiqués et les autres points qui ont été retenus".

Concernant le département de Mbour,  selon le gouverneur, le comité mise sur la commune de Joal où les efforts du département de Mbour soutenus par ceux de la région devront être concentrés pour permettre au population de cette commune de traverser l'hivernage dans de meilleures conditions que les années précédentes.

Pour le département de Thiès, le gouverneur Baldé localise les points critiques dans la ville de Thiès. "D'ailleurs, les instructions vont être données aux différents collaborateurs comme les Chemins de fer, l'Ageroute et collectivité locale, pour travailler très rapidement à éradiquer donc le dépôt de Samepathé. Il s'agira de dégager toutes les ordures qui s'y trouvent et de permettre un correcte écoulement des eaux quand nous serons en hivernage", dit - il.

Poursuivant ses propos, le gouverneur de la région a souligné le deuxième point critique qui concerne le canal de Keur Mame El Hadji Ndiéguène. Le Comité régional compte mener des opérations destinées à désensabler ce canal et procéder à son curage pour un écoulement rapide des eaux pluviales afin d'éviter tout risque d'inondations à Keur Mame El Hadji, quartier situé dans la commune de Thiès - Nord.

En plus, le quartier Nguinth horticole constitue le troisième point critique de la ville de Thiès en ce qui concerne les inondations. "Nous nous félicitons des efforts qui sont faits, mais nous demandons au coordonnateur du projet qui intervient dans cette zone d'accélérer les interventions qui sont possibles afin de permettre au population vivant dans ce quartier subir moins les affres des inondations. Ces instructions vont être suivies par le Comité régional de gestion des inondations", a - t - il ajouté.

Au cours de cette rencontre, M. Baldé a donné des instructions fermes sur l'usage du matériel qui sera utilisé pour faire le travail des opérations pour gérer d'éventuelles inondations. Il s'est également félicité de l'engagement de la mairie de la ville de Thiès et les trois communes pour mettre à la disposition du Comité régional l'ensemble des moyens qu'ils ont acquis.

Ainsi, le gouverneur a sonné une mobilisation  efficace et populaire, à travers  les associations de jeunesse et les sportifs, la Croix rouge, entre autres pour sensibiliser les populations des zones concernées sur les bonnes pratiques à avoir et les mauvais comportements à éviter pour lutter contre les inondations.