Menu

Opération policière à Fatick : Interpellation de 36 migrants et défèrement de 3 convoyeurs


Rédigé le Samedi 16 Mars 2024 à 09:25 | Lu 112 fois Rédigé par


Une opération policière à Fatick a conduit à l'interpellation de 36 migrants et au défèrement de 3 convoyeurs pour diverses infractions. Les autorités ont découvert des objets divers et des sommes d'argent dissimulées lors de la fouille du véhicule transportant les migrants. Trois convoyeurs sénégalais ont été présentés au parquet pour être jugés, tandis qu'un ressortissant comorien impliqué dans le trafic de migrants a été transféré à Dakar pour enquête.


Le commissariat central de Fatick a procédé ce vendredi au défèrement de trois convoyeurs pour diverses infractions, notamment association de malfaiteurs, trafic de migrants, mise en danger de la vie d'autrui et escroquerie. Cette action fait suite à l'interception de 36 candidats à l'émigration clandestine.

Dans le cadre de sa mission de garantir la sécurité des citoyens, la police a arrêté un véhicule transportant 12 ressortissants comoriens, dont trois femmes. Lors de la fouille du véhicule, les autorités ont découvert divers objets, ainsi que des sommes d'argent dissimulées dans les sacs et les vêtements des passagers.

Le chauffeur a avoué avoir été engagé pour transporter les passagers jusqu'à Saint-Louis moyennant une somme de 130 000 FCFA. Les migrants comoriens ont déclaré être candidats à l'émigration clandestine et étaient venus à Fatick pour rencontrer leurs convoyeurs sénégalais.

Les investigations ont ensuite conduit à l'interpellation de 24 autres candidats dans un domicile, comprenant huit Sénégalais, treize Guinéens, ainsi que des ressortissants d'autres pays. Trois convoyeurs ont également été arrêtés.

Au total, 36 candidats à l'émigration clandestine et trois organisateurs ont été appréhendés. Les trois convoyeurs sénégalais ont été présentés ce vendredi au parquet de Fatick pour être jugés.

Par ailleurs, un ressortissant comorien impliqué dans un réseau de trafic de migrants a été transféré à Dakar, à la Division nationale de lutte contre le trafic de migrants et la traite des personnes (DNLT), selon des sources de Seneweb."



Nouveau commentaire :