Menu

Nouveau système de pointage biométrique inauguré par le Ministre Olivier Boucal : Découvrez son fonctionnement en vidéo


Rédigé le Mardi 30 Avril 2024 à 08:52 | Lu 140 fois Rédigé par


Découvrez le nouveau système de pointage biométrique inauguré au Sénégal par le Ministre Olivier Boucal. Améliorant la surveillance des horaires et la présence des employés, cette technologie allie biométrie et vidéo-surveillance pour moderniser l'administration publique.


Le 29 avril 2024, le Sénégal a dévoilé un système innovant de pointage biométrique pour moderniser son administration publique, sous la direction d'Olivier Boucal, Ministre de la Fonction publique et de la Réforme du Service public. Cette technologie fusionne biométrie et vidéo-surveillance pour améliorer le suivi des horaires et la présence des employés.

Le lancement officiel a eu lieu au Ministère de la Fonction publique, où les employés doivent désormais respecter des horaires stricts de 8h00 à 17h00, du lundi au vendredi, avec une pause d’une heure de 13h30 à 14h30, conformément au décret n° 96-677 du 07 août 1996. Le Ministre Olivier Boucal a été le premier à utiliser ce système lors de son arrivée au bureau le jour du lancement.

Une circulaire en date du 26 avril 2024 précise que ce système permet un contrôle précis des accès, ainsi qu'une surveillance des heures de présence, des retards et des absences. Les employés enregistrent leur arrivée et leur départ en utilisant leur empreinte digitale sur un terminal dédié.

Le fonctionnement technique de ce système repose sur plusieurs étapes clés pour assurer sécurité et précision :
- Enregistrement de l’empreinte : capture et traitement de l'image digitale.
- Stockage sécurisé du modèle numérique dans une base de données sans conservation de l'image originale.
- Vérification/Identification : comparaison des modèles numériques pour autoriser ou refuser l'accès.

Les données biométriques sont cryptées pour empêcher tout accès non autorisé ou fuite de données. Des mesures sont également mises en place pour détecter les tentatives de fraude, comme l'utilisation d'empreintes artificielles.

Ce système marque une avancée majeure dans la gestion des ressources humaines au sein de l'administration publique sénégalaise, en alignant le pays sur des normes modernes de surveillance et de sécurité des employés.

 



Nouveau commentaire :