Menu

Mobilisation Citoyenne pour la Fermeture de la Pouponnière Keur Yeurmandé


Rédigé le Vendredi 22 Décembre 2023 à 08:09 | Lu 240 fois Rédigé par



Dakar, Sénégal – Une vague d'indignation secoue la communauté en ligne après la diffusion de vidéos et de photos choquantes montrant des conditions déplorables à la pouponnière Keur Yeurmandé, dirigée par Ndella Madior Diouf. La militante Maria Cardinal a lancé une pétition urgente, exhortant les autorités judiciaires et les structures de protection de l'enfance à intervenir immédiatement pour la fermeture de l'établissement.

Dans une interview poignante avec Jo Marrone, Cardinal a décrit des images troublantes de bébés en état de malnutrition aiguë, soulevant des questions graves sur leur bien-être et la gestion de la pouponnière. "Ces bébés n'ont que la peau sur les os. Leur état de santé nous alarme profondément," a souligné Cardinal, exprimant son inquiétude face à la situation critique des enfants.

La pétition, qui a rapidement gagné en popularité, demande non seulement la fermeture immédiate de la pouponnière, mais également une enquête approfondie sur les circonstances entourant la gestion des enfants. "Où sont les mamans de ces bébés ? La dame a-t-elle les autorisations légales pour s'occuper de ces enfants ?" interroge Cardinal, soulignant le manque de transparence et les possibles irrégularités.

Le cas de la pouponnière Keur Yeurmandé a attiré l'attention sur les failles potentielles dans les systèmes de protection de l'enfance au Sénégal, mettant en lumière la nécessité d'une surveillance et d'une réglementation plus strictes des structures d'accueil. Les signataires de la pétition demandent aux autorités d'agir rapidement pour assurer la sécurité et le bien-être des enfants vulnérables.

La mobilisation autour de cette cause témoigne de la puissance des réseaux sociaux et de l'engagement civique dans la mise en lumière de problèmes critiques et la pression sur les institutions pour qu'elles prennent des mesures responsables et immédiates.




Nouveau commentaire :