Menu

Meeting à Thiès: Les Grands Trompeurs d'Amadou Ba Démasqués


Rédigé le Jeudi 21 Mars 2024 à 00:32 | Lu 862 fois Rédigé par



Depuis quelques temps, la scène politique thiessoise observe un phénomène pour le moins étrange : l'absence quasi totale des figures de proue de l'Alliance pour la République (APR) dans les rues, en plein cœur des activités pré-électorales et de la campagne. Parmi les rares à s'illustrer, Ousmane Diop fait figure de pionnier, soutenant avec ardeur Amadou Ba, tandis qu'Abdoulaye Dièye, surnommé "le Social", se distingue par des actions philanthropiques, telles que la rénovation d'une mosquée pour plus de 100 millions de francs CFA. Mohamed Massaly et Habib Niang, eux aussi, font exception à la règle, leur engagement social étant largement reconnu et apprécié par la population locale.

Cependant, à la surprise générale, à l'approche d'une visite de Amadou Ba, ces mêmes leaders, jusqu'alors invisibles, se sont précipités pour être à ses côtés, chacun cherchant à maximiser sa présence et son influence. Cette situation pose question : où étaient ces leaders durant les moments cruciaux de mobilisation et de soutien sur le terrain ?

Le soir du 24 mars à Thiès pourrait bien révéler une réalité amère pour Amadou Ba. Les leaders les plus influents, ceux qu'il a l'habitude de citer en premiers, semblent lui réserver une surprise désagréable, trahissant une possible machination politique. Ces absences, loin d'être anodines, suggèrent un double jeu, une sorte de trahison élaborée dans l'ombre, dévoilant ainsi une facette sombre de la politique locale.

La stratégie de ces leaders, consistant à se partager les fonds de campagne au lieu de les utiliser efficacement pour rallier des soutiens, trahit non seulement une malversation financière mais aussi une trahison envers les attentes et espoirs de la population. Cette répartition opportuniste des ressources, loin de servir la cause d'Amadou Ba, candidat de Macky Sall, semble n'être qu'un moyen de s'enrichir sur le dos de la confiance politique.

Dans le contexte politique complexe de Thiès, une pratique particulièrement injuste émerge : des leaders de l'APR attendent systématiquement la venue d'Amadou Ba pour s'imposer et voler la vedette, exploitant leur position privilégiée au sein du parti. Ce faisant, ils éclipsent complètement les efforts et le dévouement des militants de base et des figures méritantes qui, contrairement à eux, travaillent ardemment sur le terrain. Cette stratégie non seulement mine la cohésion au sein de l'APR mais révèle également une quête de reconnaissance personnelle prévalant sur l'intérêt collectif et le succès véritable de la campagne

À Thiès, l'heure est donc à la méfiance. Amadou Ba, face à ces manœuvres déloyales, se doit de réévaluer sa stratégie et les personnes qui l'entourent. La ville de Thiès, loin d'être acquise, devient le théâtre d'un jeu de dupes où la loyauté est monnayée et la sincérité politique, une denrée rare.

En tant qu'observateurs de la vie politique, il nous incombe de dénoncer ces pratiques et d'appeler à une prise de conscience collective. L'engagement politique doit transcender les intérêts personnels et servir l'intérêt général. La situation à Thiès nous rappelle, s'il en était encore besoin, que la politique, dans sa forme la plus noble, est avant tout un engagement au service des citoyens





1.Posté par Diengoss le 21/03/2024 11:05
L'auteur de cet article a parfaitement raison. A Thies Abdoulaye DIEYE, Mansaly, Ousmane DIOP, Habib NIANG sont les seuls présents sur le terrain. Mais pour les autres bahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

Nouveau commentaire :