Menu

Me Ousmane Diagne rejoint Bassirou Diomaye Faye et exige l'ouverture d'une information judiciaire contre Nafi Diallo


Rédigé le Samedi 3 Février 2024 à 15:38 | Lu 216 fois Rédigé par


Elu maire de Thiès - Est sous la bannière de Yewwi Askan Wi, Me Ousmane Diagne a déclaré dans un point de presse tenu vendredi 2 février 2024 au restaurant Sarafina, rejoindre la coalition "Diomaye Président". A cette occasion, il a décidé de soutenir la candidature de Bassirou Diomaye Diakhar Faye. D'ailleurs dans cette rencontre avec la presse, l'édile de la commune de Thiès - Est exige l'ouverture d'une information judiciaire contre la parlementaire de la coalition "Wallu".


Une pluie de soutiens continue de s'abattre sur le candidat Bassirou Diomaye Faye en direction de l'élection présidentielle. Le maire de la commune de Thiès - Est, par ailleurs président du mouvement "And liguey Thiès" (ALT), Me Ousmane Diagne a annoncé vendredi 2 février 2024 son alliance avec la coalition "Bassirou Diomaye Président 2024".

Un soutien intervenant à moins de vingt quatre heures de l'ouverture de la campagne électorale pour l'élection présidentielle. En effet, le leader de Yewwi Askan Wi dans la zone Est justifie sa décision de soutenir Bassirou Diomaye Faye en fondant celle - ci sur la sincérité avec cette coalition de l'opposition. "Le choix de soutenir Bassirou Diomaye Faye n'est pas difficile car nous avons une loyauté avec la coalition Yaw", explique - t - il devant une foule monstre.

Après une large concertation avec ses militants et sympathisants à la base, il déclare "nous jugeons nécessaire que la coalition Diomaye Président  pourra apporter un changement dans ce pays", a - t -il ajouté.

Réagissant à la révélation fracassante de Nafi Diallo sur les juges du Conseil Constitutionnel, Me Diagne a exigé au Procureur de la République de Dakar d'ouvrir une information judiciaire pour entendre la Secrétaire à la communication  du Parti démocratique sénégalais (Pds), la parlementaire de la "coalition Wallu",  Nafi Diallo qui selon elle a fait de graves révélations sur les juges. "Dans une télévision de la place, la députée a confirmé qu'elle détient des preuves tangibles qui justifient cette corruption qui tourne autour de 3 milliards de francs CFA pour recaler la candidature de Karim Wade à l'élection présidentielle", a - t - il laissé entendre.



Nouveau commentaire :