Menu

Linguère : Inauguration d'une Bergerie à Boulal et d'une Laiterie à Dealy


Rédigé le Vendredi 7 Juin 2024 à 12:53 | Lu 105 fois Rédigé par


Le département de Linguère inaugure une bergerie à Boulal et une laiterie à Dealy, des projets financés par le Fonds Lives and Livelihoods et le PDEPS pour améliorer l’élevage et la production laitière, créant des emplois et valorisant les ressources locales.


 Le département de Linguère vient de se doter de deux nouvelles infrastructures majeures : une bergerie à Boulal et une laiterie à Dealy. Ces projets ont été financés par le Fonds Lives and Livelihoods (LLF) en partenariat avec le Projet de développement durable des exploitations pastorales du Sahel (PDEPS) et le ministère de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’Élevage.

La cérémonie d’inauguration de la bergerie de Boulal s'est tenue jeudi avec le dévoilement d’une plaque suivi d’une visite guidée des installations. Une délégation du LLF, accompagnée par les autorités locales et politiques, a rencontré les journalistes pour discuter de l'importance de cette nouvelle infrastructure.

Le maire de Boulal, Aboubacry Sow, a encouragé les habitants à s’approprier cette bergerie, fruit d’un partenariat entre le Sénégal et le LLF, dont le coût total s’élève à 17 milliards 862 mille CFA. La bergerie, dotée de vingt boxes, peut accueillir jusqu’à quatre mille moutons et inclut un hangar ainsi qu’un magasin de stockage d’aliments pour le bétail.

Zahira Mar Zouki, responsable des relations pour le Moyen-Orient au LLF, a souligné l'importance des investissements dans le secteur de l’élevage. Cette bergerie communale permettra de créer 130 unités pastorales, d’améliorer les ressources fourragères et l'accès aux intrants alimentaires, d'optimiser la chaîne de valeur des petits ruminants et de générer des emplois pour les jeunes et les femmes.

La délégation s’est ensuite rendue à Dealy, sur l’axe Dahra-Touba, pour inaugurer une laiterie essentielle à la valorisation de la production laitière. Le coordonnateur national du PDEPS, Gérard Bèye, a précisé que la laiterie de Dealy a coûté 13 millions 789 mille CFA. Cette usine transforme industriellement le lait des vaches locales en divers produits laitiers, bien que la production actuelle soit encore insuffisante.

Pour augmenter cette production, M. Bèye a suggéré la création d’une race locale par amélioration génétique et insémination artificielle, soutenue par une politique d’amélioration de la production laitière et de l’entrepreneuriat fourrager.



 



Nouveau commentaire :