Menu

Les Pyromanes Numériques : un Danger pour le Sénégal en Période de Tension


Rédigé le Mercredi 7 Juin 2023 à 22:03 | Lu 329 fois Rédigé par


Dans le Sénégal contemporain, où la tension sociale et politique s'intensifie, une nouvelle forme de pyromanie menace la stabilité du pays. Des créateurs de contenus numériques exploitent le climat agité pour produire et partager des images violentes, attisant les flammes du conflit. Ce phénomène, en quête de clics et de revenus, a de graves conséquences, notamment sur la jeunesse, souvent incitée à imiter ce qu'elle voit en ligne. Pourtant, ces créateurs ont le potentiel d'être des agents de résolution de conflits plutôt que des incendiaires numériques. Ce présent article explore cette problématique et plaide en faveur d'une intervention urgente pour réorienter la pratique de la création de contenu vers des fins plus constructives et pacifiques.


L'impact des Créateurs de Contenus : Une Arme à Double Tranchant


Nous vivons dans une ère digitale où la création de contenus a pris un essor considérable. En l'occurrence, ces créateurs sénégalais, armés de caméras, de smartphones et de leurs claviers, ont une puissance d'influence incontestable sur la population, notamment sur la jeunesse. Mais cette capacité à façonner les perceptions publiques peut être bénéfique comme dévastatrice.
Récemment, les tensions sociales et politiques au Sénégal, et particulièrement à Dakar, ont été exacerbées par des contenus diffusant des images de violence et de destruction. Ces publications, si elles permettent peut-être à certains de générer des revenus, attisent la colère, incitant les jeunes à imiter ce qu'ils voient, souvent avec des conséquences tragiques.

Quand le Profit engendre le Chaos


Gagner sa vie aux dépens de la sécurité et de la stabilité du pays est une pratique déplorable. Les vidéos de conflits, de violences et d'incendies, récoltent certes des clics et des vues, mais elles déforment également l'image de notre cher Sénégal et incitent à des comportements destructeurs. Lorsqu'une journée sans internet peut ramener le calme, nous sommes forcés de constater l'ampleur du rôle joué par ces créateurs de contenus dans la propagation des conflits.

L'Appel à la Sensibilisation et à la Formation


Il est impératif d'agir maintenant pour endiguer ce phénomène. Nous appelons l'Etat, le Ministre de l'Économie Numérique, l'Association de la Presse en Ligne (APPEL), le Conseil pour l'Observation des Règles d'Éthique et de Déontologie (CORED) et le Conseil National de Régulation de l'Audiovisuel (CNRA) à organiser des séminaires et des formations pour ces créateurs de contenus. L'objectif doit être de les sensibiliser sur les dangers inhérents à leur métier et de les guider vers une pratique plus responsable et constructive de la création de contenus numériques.

Vers un Rôle Constructif de la Création de Contenus


Au lieu de commenter les affrontements entre étudiants et forces de l'ordre comme un simple match de lutte ou de catch, les créateurs de contenus devraient chercher à apporter une résolution aux conflits. Ils ont le potentiel pour être des artisans de paix et non des pyromanes numériques attisant les flammes de la discorde.

Une Note d'Optimisme : L'exemple de Thiès


En conclusion, nous tenons à féliciter tous les journalistes et créateurs de contenus de Thiès qui, suivant l'exemple du premier site de la ville, Thiesinfo, ont évité de diffuser des images violentes pendant les récents troubles. Ils ont ainsi démontré qu'il est possible d'informer sans inciter à la violence et que cette pratique responsable peut contribuer à atténuer les tensions et à préserver la paix dans nos communautés. Que cet exemple serve de modèle à tous.



Nouveau commentaire :