Menu

Le mouvement Alliance pour un Sénégal prospère a investi le candidat de Benno, Amadou Ba


Rédigé le Dimanche 14 Janvier 2024 à 23:52 | Lu 219 fois Rédigé par


Dans une démonstration éloquente d'unité politique, le président de l'Alliance pour un Sénégal prospère (ASP), Mamadou Gningue, a officiellement annoncé, lors d'un rassemblement majeur à Thiès, son soutien à Amadou Ba pour la présidentielle de février 2024. Cette décision, saluée par des figures clés de la politique à Thiès, souteneurs du Président Macky Sall.


Soutien de l'ASP à Amadou Ba pour la Présidentielle Sénégalaise de 2024

Le Mouvement ASP Investit Amadou Ba pour la Présidentielle de 2024

Thiès, 13 janvier 2024 – Lors d'un grand meeting d'investiture tenu samedi au quartier Hersent - Darou Salam, dans la commune de Thiès Est, le président du mouvement Alliance pour un Sénégal prospère (ASP), Mamadou Gningue, a réaffirmé son soutien indéfectible au candidat de la majorité présidentielle, Amadou Ba, pour les élections présidentielles du 25 février 2024.

Ce meeting très populaire a été marquée par la présence de nombreuses personnalités politiques, notamment le coordonnateur départemental de l'Alliance pour la République (Apr) Augustin Tine, le Directeur général de l'Aéroport International Blaise Diagne (Aibd) Abdoulaye Dièye, et le responsable de l'Apr dans la zone Nord, Habib Niang.

Dans son discours, M. Gningue a salué la décision du président sortant Macky Sall de ne pas briguer un nouveau mandat, soulignant que cette décision a ouvert la voie à un soutien unanime envers Amadou Ba. Il a exprimé sa conviction que le choix d'Amadou Ba symbolise un nouvel élan pour le Sénégal et a appelé à une mobilisation générale pour assurer sa victoire.

"Nous avons pris la décision ferme de soutenir et de choisir le président Amadou Ba comme notre candidat dans le Benno Bokk Yakaar pour l'élection présidentielle du 25 février 2024", a déclaré M. Gningue, soulignant l'importance de l'unité et de la solidarité au sein du mouvement pour la réalisation du Plan Sénégal émergent (Pse).




Nouveau commentaire :