Menu

La décolonisation de l'énergie en Afrique : Un appel à l'action depuis le Sénégal


Rédigé le Jeudi 10 Août 2023 à 08:21 | Lu 246 fois Rédigé par


Lors d'une conférence majeure à Mbour, des experts et militants du Centre de Recherche et d'Action sur les Droits Économiques Sociaux et Culturels ont lancé un appel pressant pour la décolonisation de l'énergie en Afrique. Mettant en lumière l'exploitation continue des ressources énergétiques du continent au profit des intérêts extérieurs, ils ont plaidé pour une transition vers des énergies renouvelables contrôlées et bénéfiques pour les populations africaines.


- Lors d'une conférence récente organisée par le Centre de Recherche et d'Action sur les Droits Économiques Sociaux et Culturels, des experts et des militants ont souligné l'importance de décoloniser l'énergie en Afrique.

M. Comique Conjo, membre du comité exécutif de Always Africa et représentant du Centre pour la du centre mental Togo, a déclaré : "Depuis longtemps, l'Afrique est devenue un marché d'extraction du pétrole et du gaz qui ne bénéficie jamais aux populations. C'est une continuation du colonialisme, où l'exploitation des ressources énergétiques sert principalement les intérêts des multinationales et non ceux des Africains."

La conférence a mis en lumière la manière dont l'histoire coloniale de l'Afrique continue d'influencer l'accès et l'utilisation des ressources énergétiques sur le continent. Les experts ont souligné que l'exploitation actuelle des ressources fossiles, notamment le pétrole et le gaz, perpétue un modèle colonial qui prive les Africains des bénéfices de leurs propres ressources.

M. Conjo a ajouté : "Nous devons réfléchir à comment sortir des griffes du colonialisme. L'accès à l'énergie est essentiel pour les Africains. Nous devons attirer l'attention des gouvernements et des multinationales qui détruisent l'Afrique à travers l'extravivisme."

La conférence a également mis en avant la nécessité d'une transition énergétique juste, qui prend en compte les réalités des communautés africaines. "Nous voulons que cette énergie basée sur les renouvelables soit contrôlée par les populations", a déclaré M. Conjo. "Nous devons nous libérer de l'énergie basée sur le carbone et permettre aux communautés de se prendre en charge."

Lorsqu'on lui a demandé pourquoi le choix du Sénégal pour cette conférence, M. Conjo a répondu : "Nous avons appris la découverte de gaz au Sénégal. Nous voulons attirer l'attention sur les dangers de l'exploitation des fossiles, comme cela a été le cas dans d'autres pays africains."

La conférence a également souligné les conséquences environnementales de l'exploitation des énergies fossiles, notamment le réchauffement climatique et les catastrophes climatiques. "Nous devons penser à investir dans les énergies renouvelables qui profitent à la population et qui sont en harmonie avec l'environnement", a déclaré M. Conjo.

En conclusion, les participants ont appelé à une prise de conscience collective et à une action concertée pour décoloniser l'énergie en Afrique, en mettant l'accent sur l'éducation, la mobilisation des communautés et la recherche de solutions énergétiques durables et respectueuses de l'environnement.
 



Nouveau commentaire :