Menu

La FIFA menace d’exclure le Brésil de la Coupe du monde


Rédigé le Mercredi 27 Décembre 2023 à 11:49 | Lu 111 fois Rédigé par



La FIFA menace d’exclure le Brésil de la Coupe du monde
La FIFA a averti la Confédération brésilienne de football (CBF) qu’elle pourrait suspendre les équipes nationales et les clubs du pays des compétitions internationales si une intervention de l’instance de football n’aboutit pas à l’élection d’un nouveau président en janvier 2024.
La FIFA a déclaré dans une lettre adressée à l’instance de football brésilienne que la CBF pourrait être suspendue si elle n’organisait pas rapidement des élections pour remplacer Ednaldo Rodrigues à la présidence de l’instance.
Un tribunal de Rio de Janeiro a démis Rodrigues et tous ses membres nommés à la CBF le 7 décembre en raison d’irrégularités dans son élection l’année dernière. Les deux plus hautes juridictions du Brésil ont confirmé cette décision la semaine dernière. Le jugement du tribunal de Rio a également désigné José Perdiz, président du plus haut tribunal sportif du Brésil, comme intervenant pour organiser de nouvelles élections présidentielles dans un délai de 30 jours ouvrables.
La FIFA a déclaré dans des lettres précédentes à la CBF qu’elle considérait cette intervention comme injustifiée. La lettre a été signée par Kenny Jean-Marie de la FIFA, responsable de l’association des membres de la FIFA, et par le secrétaire général adjoint de la CONMEBOL, Monserrat Jiménez Garcia. La FIFA et la CONMEBOL, l’organisme sud-américain de football, ont également indiqué dans la lettre qu’elles formeraient une commission pour discuter de la question au Brésil le 8 janvier.
La FIFA, l’instance dirigeante du football, a toujours rejeté l’ingérence du gouvernement et de tiers dans ses associations membres, ce qui pourrait finalement exclure le Brésil, quintuple vainqueur de la Coupe du monde, des compétitions majeures jusqu’à ce que la crise soit résolue.
« La FIFA et la CONMEBOL tiennent à souligner fortement que, jusqu’à ce qu’une telle mission ait lieu, aucune décision affectant la CBF, y compris des élections ou un appel à des élections, ne sera prise. Si cela n’est pas respecté, la FIFA n’aura d’autre choix que de soumettre l’affaire à son organe décisionnel compétent pour examen et décision, qui pourrait également inclure une suspension », indique la lettre.
« Dans un souci de bon ordre, nous tenons également à souligner que si la CBF était finalement suspendue par l’organe compétent de la FIFA, elle perdrait tous ses droits de membre avec effet immédiat et jusqu’à ce que la suspension soit levée par la FIFA. Cela signifierait également que les équipes représentatives et les clubs de la CBF ne seraient plus autorisés à participer à une compétition internationale tant que celle-ci est suspendue », ajoute le texte.
Le document précise également que toute ingérence irrégulière dans ses associations membres « peut entraîner des sanctions telles que prévues par les Statuts de la FIFA, y compris une suspension, et ce même si l’influence de tiers n’était/n’est pas la faute de l’association membre concernée. »
Perdiz a déclaré dans un communiqué qu’il considérait la lettre de la FIFA « comme un signe positif ». Il a également ajouté qu’il « convoquerait des élections dans les délais fixés, avec la transparence et l’intégrité exigées ».
Rodrigues a pris ses fonctions de président par intérim pour la première fois en 2021 après la suspension de son prédécesseur Rogério Caboclo. Les médias locaux ont rapporté qu’il était actuellement en négociations avec d’autres dirigeants du football brésilien, soit pour se présenter à nouveau à la présidence lors de nouvelles élections, soit pour soutenir un autre candidat. Afrmag



Nouveau commentaire :