Menu

Khalifa Sall propose 1000 milliards de F Cfa pour la souveraineté alimentaire


Rédigé le Lundi 11 Mars 2024 à 06:50 | Lu 85 fois Rédigé par


Découvrez les propositions ambitieuses de Khalifa Sall pour garantir la souveraineté alimentaire au Sénégal, avec un investissement majeur dans le secteur primaire et des plans d'industrialisation régionaux. Restez informé sur les stratégies visant à renforcer l'agriculture, la pêche et l'élevage dans le pays.


Dans son programme public, le candidat de la coalition Khalifa Ababacar Sall annonce son intention d'améliorer durablement la productivité et la compétitivité agricole, dans le but de garantir la souveraineté alimentaire, de créer des emplois et de développer de manière équilibrée le territoire.

Khalifa Ababacar Sall prévoit d'allouer au moins 1000 milliards de F Cfa du budget national au secteur primaire, afin de mettre en œuvre des politiques favorisant l'accès aux ressources telles que l'eau, la terre, les équipements, les semences, les intrants et les crédits. À cette fin, il propose de lancer un programme national de gestion de l'eau, notamment en revitalisant les vallées fossiles, en récupérant les eaux pluviales et en traitant les eaux usées. Il envisage également un programme national de fertilisation des sols et d'aménagement des terres dans la vallée du fleuve Sénégal, financé par les ressources provenant de l'exploitation des hydrocarbures.

Le programme comprend également un plan d'industrialisation ambitieux, avec la création de pôles industriels régionaux, visant à promouvoir la transformation des productions agricoles, pastorales, halieutiques, avicoles et forestières. Il est prévu de relancer les activités industrielles liées à l'agroalimentaire, au cuir et au textile pour renforcer la capacité de ces filières.

Dans le domaine de la pêche, le programme propose un plan de reconstitution des ressources halieutiques, basé sur une exploitation responsable et durable de la ressource. Il prévoit également l'aménagement d'espaces dédiés à l'élevage pastoral, avec un dispositif intégré comprenant des parcs de vaccination, des infrastructures hydrauliques, des forages et des zones de cultures fourragères. Khalifa Sall souhaite multiplier les points d'eau pour le bétail en transhumance, améliorer les infrastructures de protection des pâturages et de mobilité, et lancer un nouveau programme d'insémination artificielle du cheptel pour atteindre l'autosuffisance en produits carnés et laitiers.