Menu

Invalidation de sa candidature à la Présidentielle: Mor Diouf exige la réintégration de Karim Wade


Rédigé le Dimanche 28 Janvier 2024 à 23:10 | Lu 249 fois Rédigé par


Face à la presse, samedi 27 janvier 2024, le mandataire du Parti démocratique sénégalais ( Pds) à Thiès et responsable au niveau de la coalition "Karim 2024", Mor Diouf et ses camarades membres de la Fédération urbaine de la cité du rail, ont évoqué le rejet de la candidature de Wade fils et demandé sa réintégration sur la liste des candidats retenus pour participer à l'élection présidentielle du 25 février 2024. C'était en marge d'une réunion d'informations qui s'est tenue à la permanence Pencum Boubacar Sall.


Suite à la rencontre de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl), le mandataire du Parti démocratique sénégalais (Pds) à Thiès, par ailleurs responsable de la coalition "Karim 2024", Mor Diouf a convoqué une réunion d'informations pour les militants dudit parti politique, samedi 27 janvier, à la permanence Pencum Boubacar Sall, pour parler du rejet de la candidature de Wade fils et demander sa réintégration sur la liste des candidats retenus pour la course présidentielle.


"Toutes les conditions ont été réunies pourque notre candidat soit reçu sur toute la ligne. Tous les éléments qui composent sa candidature étaient bien réunis", explique - t - il. Il refuse d'admettre l'irrecevabilité de la candidature de Karim Wade à cause de sa double nationalité.

Parlant du recours du candidat Thierno Alassane Sall qui a fait éliminer la candidature de Karim Wade à la Présidentielle de 2024, Mor Diouf a sévèrement attaqué le leader du parti politique "La République des valeurs" Reewum Ngor. "Thierno Alassane Sall a vendu son âme au diable. Nous allons le traduire en justice", lance - t -il avec amertume.

Pour rappel, jugé recevable lors de la publication de la liste provisoire, le Conseil constitutionnel a, dans sa dernière décision, déclaré la candidature de Karim Wade irrecevable en disant "que sa candidature a été déclarée recevable sur la foi d'une déclaration sur l'honneur inexacte". C'est après la réclamation de Thierno Alassane Sall sur la double nationalité de Wade fils.