Menu

Fin de la terreur du gang de la Petite Côte : Arrestation de deux agresseurs après une série d'attaques contre des touristes


Rédigé le Mercredi 24 Avril 2024 à 21:25 | Lu 122 fois Rédigé par


La police de Saly met fin à la terreur d'un gang ayant agressé des touristes sur la Petite Côte. Deux membres ont été arrêtés après une série d'attaques. Détails sur leur arrestation et les accusations portées à leur encontre.


Fin de la terreur du gang de la Petite Côte : Arrestation de deux agresseurs après une série d'attaques contre des touristes
Les habitants et les visiteurs de la Petite Côte peuvent enfin respirer plus facilement après l'arrestation de deux individus qui semaient la terreur à bord d'une moto entre Mbour, Saly et Ngaparou. Ce succès des forces de l'ordre a été obtenu grâce à une opération menée par le commissariat urbain de Saly, dans le cadre de la lutte contre la criminalité.

Une Belge dépouillée de 1,4 million de F CFA

Le 13 avril 2024, une ressortissante belge a fait part de son expérience malheureuse aux autorités policières de Saly. Elle avait été victime d'un vol de 1 400 000 F CFA. Les agresseurs, à bord d'une moto, lui avaient arraché son sac contenant divers biens précieux.

Grâce aux images de la vidéosurveillance, les enquêteurs ont pu identifier la moto utilisée lors de l'attaque.

Suite à cette information, les forces de l'ordre ont intensifié leurs efforts pour retrouver les délinquants. Le dimanche 21 avril, le duo a tenté un nouveau vol, mais a été confronté à un chauffeur qui a réussi à les mettre en fuite après les avoir percutés avec son véhicule. L'un des agresseurs, M. T. Fall, a été appréhendé et placé en garde à vue. Il a coopéré avec la police et révélé des informations sur son complice en fuite.

Grâce à ces informations, la police a procédé à l'arrestation du fugitif A. Ba à Thiès. La perquisition de leur domicile a permis de découvrir divers biens volés ainsi que du chanvre indien.

Au total, quatre victimes, dont une Belge, deux Français et un Sénégalais, se sont présentées à la police pour témoigner de leurs agressions.

À la suite de l'enquête, M. T. Fall et A. Ba ont été déférés pour association de malfaiteurs, vols multiples avec violence, utilisation de moyen de transport et détention de drogue.