Menu

Crise au Sénégal : Le ministre de l'Intérieur déclare 9 morts et restreint l’accès aux réseaux sociaux


Rédigé le Vendredi 2 Juin 2023 à 07:38 | Lu 203 fois Rédigé par



Antoine Diome
Antoine Diome
DAKAR, Sénégal - Le ministre de l'Intérieur du Sénégal, Antoine Diome, a annoncé un bilan préliminaire de neuf morts à Dakar et Ziguinchor suite à des manifestations massives à travers le pays. Les manifestations ont éclaté après la condamnation de l'opposant politique, Ousmane Sonko. Diome a tenu une conférence de presse nocturne pour aborder la situation de crise, mais a laissé beaucoup de questions sans réponse.
Dans une déclaration qui a fait l’objet de nombreuses spéculations et a ajouté à la tension déjà palpable dans le pays, Diome n’a pas précisé si les décès étaient ceux de manifestants ou de membres des forces de l'ordre. De plus, les circonstances précises de la manière dont ces personnes ont perdu la vie n'ont pas été dévoilées. La transparence sur ces questions cruciales reste à être obtenue alors que le pays traverse une période de turbulences politiques.
Outre le bilan humain tragique, Diome a également annoncé une mesure controversée : la restriction de l'accès aux réseaux sociaux. Cette décision, semble être une tentative du gouvernement de contrôler l'information en période de crise. Les défenseurs des droits de l'homme et les observateurs internationaux craignent que cela ne réduise davantage la liberté d'expression dans le pays, et qu'il ne s'agisse d'une tentative de réduire la capacité des manifestants à s'organiser.
Ces développements interviennent dans un contexte de tensions politiques exacerbées au Sénégal. Les manifestations ont commencé après la condamnation de l’opposant politique Ousmane Sonko, une figure populaire parmi la jeunesse sénégalaise. Sonko, considéré par beaucoup comme une menace pour le régime en place, a été reconnu coupable dans une affaire judiciaire qui, selon ses partisans, était politiquement motivée.
Alors que la situation reste tendue, la communauté internationale observe de près l'évolution de cette crise. Le peuple sénégalais, quant à lui, attend avec impatience la clarté et la résolution de cette situation politique critique



Nouveau commentaire :