Menu

Création prochaine d'une Haute Autorité de la justice et d'une Cour constitutionnelle annoncée par le président


Rédigé le Vendredi 5 Juillet 2024 à 11:18 | Lu 209 fois Rédigé par


Le président Bassirou Diomaye annonce des réformes majeures du système judiciaire sénégalais, incluant la création d'une Haute Autorité de la justice et d'une Cour constitutionnelle, et insiste sur la transformation numérique et l'amélioration des conditions de détention.



Le président de la République, Bassirou Diomaye, a révélé ce jeudi à Dakar l'établissement imminent d'une Haute Autorité de la justice ainsi qu'une Cour constitutionnelle. Il a également mentionné l'introduction d'un juge des libertés et de la détention, marquant une nouvelle ère pour le système judiciaire sénégalais.

"Cette transformation s'opérera par la création de nouvelles entités telles que la Haute Autorité de la justice et la Cour constitutionnelle, en plus de l'instauration d'un juge des libertés et de la détention", a affirmé M. Faye lors de la réception du rapport final des assises de la justice (28 mai-4 juin) au palais de la République.

"Le moment est venu pour des réformes systémiques de notre justice. Il est crucial de donner un contenu concret à ces propositions afin de restaurer la confiance et le respect mutuel entre la justice et les citoyens", a-t-il ajouté, en évoquant les recommandations remises par le professeur Babacar Guèye, facilitateur général de cette concertation.

Bassirou Diomaye Faye a appelé tous les acteurs du système judiciaire à soutenir les efforts du gouvernement, soulignant que ce dernier ne peut à lui seul réaliser les changements significatifs attendus par le peuple sénégalais.

Le président a particulièrement salué les propositions du rapport concernant la "transformation numérique, avec la dématérialisation et la numérisation", qui permettront de répondre aux besoins futurs du secteur grâce à une "bonne utilisation de l'intelligence artificielle".

Il a également mis en avant que l'administration pénitentiaire bénéficiera d'une "attention spéciale", avec une amélioration des conditions de détention et le respect de la dignité des détenus.


 



Nouveau commentaire :