Menu

Contentieux gazier sénégalo-mauritanien : Une bataille légale de plusieurs centaines de milliards en perspective


Rédigé le Mardi 5 Mars 2024 à 13:00 | Lu 198 fois Rédigé par


Plongez dans le contentieux gazier sénégalo-mauritanien, où McDermott, une multinationale spécialisée en ingénierie sous-marine, se retrouve au cœur d'un litige financier avec British Petroleum. Découvrez les enjeux financiers colossaux et les complications judiciaires qui se dessinent dans ce projet d'envergure.


La société américaine McDermott, spécialisée dans l'ingénierie sous-marine, devait utiliser son navire poseur de canalisations "Amazon" et d'autres navires pour exécuter son contrat avec British Petroleum dans le cadre du projet gazier sénégalo-mauritanien (Grand Tortue Ahmeyim). Sa mission incluait la fourniture et la pose d'ombilicaux, de conduites d'écoulement, ainsi que d'équipements pour le système de production sous-marin, entre autres. Cependant, les travaux ont été interrompus en raison d'un différend de paiement avec BP, entraînant des poursuites initiées par cette dernière.

BP, agissant au nom du groupe partenariat, a entamé des démarches pour recouvrer les pertes subies dans le cadre de son accord avec l'entrepreneur sous-marin initial. Ce partenariat cherche à obtenir le maximum de dommages récupérables via un processus d'arbitrage exécutoire, comme le révèle un document de Kosmos Energy, l'opérateur du projet, résumant les résultats du quatrième trimestre 2023.

L'opérateur estime que sa part nette dans les dommages récupérables pourrait atteindre 160 millions de dollars, tandis que celle de BP est estimée à 534 millions de dollars. Cette situation laisse entrevoir des batailles juridiques potentiellement féroces.
 



Nouveau commentaire :