Menu

Appel à une Cohabitation Harmonieuse entre Sociétés Minières et Orpailleurs à Sabodala


Rédigé le Lundi 1 Juillet 2024 à 20:34 | Lu 119 fois Rédigé par


Meïssa Diakhaté appelle à une cohabitation harmonieuse entre sociétés minières et orpailleurs à Sabodala, mettant en avant l'importance du dialogue et de la concertation pour éviter les conflits et améliorer les conditions de vie locales.


Meïssa Diakhaté, directeur de cabinet du ministre de l’Énergie, du Pétrole et des Mines, a plaidé pour une cohabitation harmonieuse entre les industries minières et les orpailleurs de Sabodala, dans la région de Kédougou. Lors de la présentation du rapport de développement durable 2023 de Sabodala Gold Operations (SGO), il a souligné l'importance d'éviter les conflits et de promouvoir une collaboration constructive.

"Il est essentiel de cohabiter avec générosité avec les orpailleurs," a-t-il déclaré, invitant les sociétés minières à éviter les tensions avec les orpailleurs locaux. M. Diakhaté a suggéré que les entreprises pourraient identifier des zones spécifiques pour les orpailleurs, les éloignant ainsi des activités minières principales, tout en soulignant l'importance du dialogue et de la concertation pour résoudre les conflits récurrents.

Il a également mentionné que les sociétés minières disposent de vastes territoires souvent sous-exploités, tandis que les orpailleurs n'ont pas les moyens de creuser profondément. Il a encouragé les entreprises à partager ces ressources pour améliorer les relations locales.

M. Diakhaté a exprimé le souhait que les efforts de développement durable de SGO soient reconnus par la société civile et que les populations locales puissent témoigner des améliorations de leur qualité de vie et de l'impact économique positif des opérations minières.

Le maire de Sabodala, Mamadou Cissokho, a souligné les progrès réalisés dans les domaines de la santé, de l'éducation et de l'autonomisation des femmes, attribuant ces avancées aux initiatives de SGO. Il a noté que la commune dispose désormais de cinq ambulances pour ses 15 000 habitants et que l'autonomisation des femmes a atteint des niveaux remarquables.

Moussa Danfakha, président du conseil départemental de Saraya, a salué la transparence de SGO et a appelé à la pérennisation de cette initiative, espérant qu'elle serve de modèle pour d'autres sociétés minières.

 



Nouveau commentaire :